Rêve et réalité

Avec le soutien de

Tout espoir n’est pas perdu pour le redécollage économique promis pour cette année. Il est vrai que beaucoup des projets d’investissement annoncés par le gouvernement, dont l’expansion du port, demeurent en rade faute de financement. Mais, en ce début d’année, on voit le bout du tunnel au moins en ce qu’il s’agit du projet de construction de la nouvelle capitale administrative, Heritage City.

La délégation mauricienne qui est rentrée de l’Arabie saoudite au début de la semaine est optimiste sur les chances du pays de bénéficier d’un prêt concessionnel portant sur Rs 10 milliards pour ce projet spécifique. Si une suite favorable est effectivement donnée à la demande de la partie mauricienne, le Fonds saoudien pour le développement devrait décaisser le montant indiqué assez rapidement.

Avec l’octroi éventuel du prêt, un sérieux coup d’accélérateur sera donné au projet Heritage City, l’un des chantiers titanesques annoncés par le Premier ministre lors de la présentation de Vision 2030. Initialement, il était question de proposer à des opérateurs de Dubaï de construire la nouvelle ville selon le mode Build-Operate- Transfer. L’inconvénient avec cette formule, c’est qu’il faut attendre plusieurs mois avant que la loi-cadre sur le BOT soit adoptée et que les négociations puissent démarrer avec les constructeurs de Dubaï.

Selon les estimations officielles, la nouvelle ville devrait contribuer jusqu’à 1,2 point au PIB dès la mise en oeuvre du projet. C’est considérable à un moment où l’opinion publique s’impatiente devant l’absence de résultats tangibles du programme de développement économique du nouveau gouvernement.

Outre les retombées économiques, la nouvelle ville aura l’avantage de favoriser le développement du e-gouvernance. Actuellement, les infrastructures archaïques des départements publics situés à Port-Louis ne permettent pas aux fonctionnaires d’utiliser pleinement les nouvelles technologies. Les bâtiments intelligents de Heritage faciliteront cette réforme institutionnelle qui est envisagée.

La délocalisation des bureaux des grands ministères aura également un impact positif sur le trafic routier. Elle réduira significativement le flux de véhicules dans la capitale.

La création d’une nouvelle ville au centre de l’île est un rêve vieux de plusieurs décennies. Cette année, le pays se rapproche de son objectif de transformer ce rêve en réalité.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires