Agitation déraisonnable

Avec le soutien de

C’est une mentalité qu’il faut soigner. Cessons de croire qu’être titulaire d’un diplôme universitaire donne automatiquement le droit d’intégrer la fonction publique. Beaucoup des médecins qui n’ont pas été embauchés par le ministère de la Santé à l’issue du dernier exercice de recrutement le pensent.

Il y avait 460 postulants et 60 postes vacants. Ceux qui n’ont pas été reçus sont révoltés. Ils mènent une campagne intense, avec l’aide de puissants relais, estimant que c’est leur droit d’obtenir un poste dans les hôpitaux publics.

Cette agitation est déraisonnable. Pour deux raisons. D’une part, le nombre de postes disponibles dans les centres de santé publics n’est pas illimité. De l’autre, il serait irresponsable de garantir un emploi à tous les détenteurs d’un diplôme de médecine vu le niveau inégal des universités dont ils sont issus.

D’ailleurs il y a le risque que d’autres professionnels réclament le même traitement. Tous les jeunes qui décrochent un diplôme d’ingénieur pourraient exiger de travailler pour le ministère des Infrastructures publiques. Les avocats qui sont reçus au barreau vont s’agiter tant qu’ils sont pas recrutés au Parquet, etc. Ces professionnels n’ont pas l’habitude de considérer la fonction publique comme une panacée mais ils pourraient bien emboîter le pas aux médecins si on encourage la mentalité ambiante.

Le plus grave c’est que certains des médecins qui n’ont pas été retenus soutiennent que la priorité aurait dû être accordée aux plus anciens. Savent-ils que l’ancienneté n’est pas un critère valide si l’employeur tient à respecter la méritocratie ?

Pour autant, dans un pays miné par le clientélisme, et où les ministres sont perçus comme des pourvoyeurs de postes et faveurs, il est indispensable que l’État joue la transparence. Un gouvernement qui a promis la Freedom of Information Act doit être culturellement prêt à fournir des précisions sur le mode de recrutement dans un département public.

 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires