Acteurs politiques

Avec le soutien de

C’est une mesure qui répond à une longue attente du public. La télédiffusion des délibérations parlementaires deviendra bientôt une réalité. Un comité d’élite de l’Assemblée nationale a déposé, mardi, un rapport favorable à la retransmission de ces débats sur une chaîne dédiée, ouvrant ainsi la voie à une modernisation de la vie publique.

En matière de transparence, il s’agit d’une avancée considérable. En termes de démocratie participative, un pas important est franchi. La diffusion des débats parlementaires devra permettre aux citoyens de mieux comprendre le processus de prise de décisions pouvant affecter leur vie.

Il est exceptionnel que la majorité et l’opposition aient pu s’accorder sur ce dossier pourtant potentiellement explosif. Les deux camps n’ont pas pris longtemps pour rédiger un rapport détaillé et qui couvre tous les aspects techniques.

Le Whip de l’opposition, Rajesh Bhagwan, est allé jusqu’à saluer le travail accompli par le président du comité, Nando Bodha. Un tel consensus est rare. Il apporte la preuve qu’il est possible de partager une position commune quand l’intérêt national l’exige.

Se basant sur l’expérience des grandes démocraties, le comité d’élite a recommandé un modèle très ouvert. Les caméras pourront tout filmer. Des questions au gouvernement aux débats en séance ou en commission, tout sera autorisé.

Des paramètres stricts seront toutefois imposés pour garantir la neutralité de l’exercice. Les caméras resteront braquées sur un député quand il prend la parole. Les prises de vue de l’orateur seront limitées au torse et à la tête. Pas de gros plan, ni des images qui montrent la réaction des autres élus. En cas d’incident, les caméras devront se fixer sur le Speaker. Il ne sera pas permis, non plus, de filmer la galerie de la presse ou celle du public. Sans cette disposition, des représentants des forces vives pourraient être tentés de profiter de la plate-forme du Parlement pour passer subtilement des messages.

Il reste à voir si la chaîne parlementaire va bousculer ou non les rapports de forces politiques. Avec l’adoption prochaine du Freedom of Information Act et grâce à la puissance du média télévisuel, l’impact des travaux parlementaires sera renforcé. Si, en plus, les prestations de certains acteurs politiques sont très efficaces, le paysage politique s’en trouvera effectivement modifié.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires