Les Jeux sont bien lancés pour les Mauriciens

Avec le soutien de

La belle moisson de médailles engrangée en athlétisme depuis ces deux derniers jours n’augure que du bon pour le Club Maurice qui aspire à ramener dans son escarcelle, de la Réunion, la bagatelle de cinquante médailles d’or. Rien qu’en athlétisme sur les deux premiers jours de compétition, les nôtres ont déjà gagné dix médailles d’or, dont cinq qui sont l’œuvre de nos sportifs handisport.

Et là, il faut souligner ce bel exploit de nos autrement capables sur qui, pourtant, peu d’espoir reposait. On se souviendra que lors des JIOI de 2011, les handisportifs mauriciens n’avaient récolté que trois des onze médailles d’or en athlétisme. Outre ces cinq médailles d’or (sur les deux jours), ils ont aussi glané deux en argent et deux de bronze. Quel exploit ! Et ce n’est peut-être pas encore fini car il reste encore trois jours de compétition. Ce chiffre pourrait bien grimper encore ! Espérons-le en tout cas.

La journée d’hier a été aussi marquée par le podium exclusivement mauricien au lancer du javelot dames. Jessika Rosun, Bernadette Perrine et Vanessa Colin ont été exactes au rendez-vous. Un grand moment d'intense émotion de voir flotter les trois quadricolores mauriciens au son de l’hymne national.

Hymne qui a également retenti en deux autres occasions, hier toujours, au gymnase des Deux-Canons à Saint-Denis. Les deux sélections mauriciennes en tennis de table ont remporté l’or dans le tournoi par équipes. Tant chez les filles que chez les garçons, nos pongistes ont assuré en confirmant leur suprématie dans la région. Une performance qui peut être interprétée également comme étant excellente pour la suite. Le tournoi en individuel débute aujourd’hui.

Comment passer sous silence aussi l’exploit des volleyeurs locaux qui ont arraché la victoire aux Malgaches au tie-break ou encore les victoires des handballeuses qui ont battu les Seychelles 23-15 pour accéder en demi-finales.

Voilà, les Jeux sont donc bien lancés. Tous les sportifs mauriciens ont le devoir de donner le meilleur d’eux-mêmes afin de ramener l’or pour leur pays. Ils doivent nous montrer que les sacrifices et le travail abattu durant ces longs mois n’ont pas été vains. Un appel est à nouveau lancé vers eux, ces futurs héros, que nous continuerons à suivre pour vous.

La moisson mauricienne devrait, effectivement, se poursuivre aujourd’hui avec nos sportifs en haltérophilie et judo, deux disciplines où les attentes sont grandes. Rien qu’en haltérophilie, quarante-cinq médailles d’or sont en jeu. Ramener quinze à vingt médailles d’or c’était l’objectif de départ d’Urdas Constantin, le directeur technique national de la Mauritius Amateur Weighlifters and Powerlifters Association (MAWPA). Un chiffre qui peut paraître absurde dans la mesure où lors des JIOI des Seychelles, nos haltérophiles n’avaient ramené que quatre médailles d’or. Pourront-ils faire mieux ? La barre de quinze du précieux métal n’est-elle pas trop haute ?

Ce serait toutefois bien s’ils arrivaient à ce résultat. Car la différence au classement général, entre les différentes îles, se fera sans doute de par les résultats des haltérophiles. Alors les nôtres ont tout intérêt à bien faire à partir d’aujourd’hui. Les trois premiers appelés à s’élancer, ce jour, sont Roilya Ranaivosoa, Jonathan Coret et Praful Prithipaul.

En judo, les choses sérieuses démarrent également aujourd’hui. Ils seront huit Mauriciens en action (quatre en masculin et autant en féminin). Et là encore, l’attente est grande. L’or ne devrait pas nous échapper dans certaines catégories avec Annabelle Laprovidence comme chef de file.

Allez Maurice ! Nous sommes tous derrière toi !

 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires