Les raccourcis

Avec le soutien de

Les récents scandales ont montré que politique rime avec enrichissement illicite à Maurice. Cependant, il y a une entorse à l’éthique, tout aussi grave, qui ne semble pas défrayer la chronique. Il s’agit du manque de respect envers la moralité publique.

Sinon, comment expliquer l’indifférence générale envers la posture du député Alan Ganoo depuis qu’il a démissionné du MMM ? Il considère que «ce ne serait pas immoral» pour lui d’entrer au gouvernement. Ainsi, cet homme qui a été le facilitateur de l’alliance PTr/MMM et l’architecte de la IIe République devant installer Ramgoolam comme président n’éprouve aucun scrupule à dire qu’il est désormais prêt à servir le gouvernement Jugnauth.

Alan Ganoo a jeté tout son poids dans la balance pour soutenir l’alliance Lepep durant la campagne pour les municipales. Certains pourraient penser qu’entre décembre 2014 et juin 2015, il a reçu une illumination divine et qu’il s’est aperçu qu’il avait tort de combattre l’alliance Lepep. L’explication la plus plausible, toutefois, c’est qu’il est en train de manoeuvrer pour arriver au pouvoir à n’importe quel prix.

Ce député appartenait, il y a six semaines encore, au MMM, un parti qui a été fondé pour instaurer la morale en politique, un parti qui a toujours stigmatisé les retournements de veste opportunistes. Du reste, le trotskiste qu’il fut avait la plus grande aversion pour les transfuges, ceux qui changent de convictions comme on change de chemise. Ce qui n’empêche pas le député Ganoo, élu sous la bannière PTr/MMM il y a à peine six mois, de convoiter un poste au gouvernement.

Le MSM, par la voix de Nando Bodha, a adopté une position de principe face à la danse de séduction de son ancien adversaire. Il a opposé un refus poli à sa sollicitation. En revanche, le Mouvement Liberater s’est montré plus souple. La raison pourrait tenir au rêve d’Ivan Collendavelloo de fédérer tous les déçus du Bérengisme avant de lancer sa conquête du MMM.

Si l’élite politique donne le mauvais exemple, par un comportement opportuniste, comment peut-on blâmer le citoyen ordinaire qui prend des raccourcis douteux pour parvenir rapidement à ses fins ?

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires