On ne change pas une équipe qui perd…

Avec le soutien de

AU MMM, tout le monde parle de renouvellement, mais personne ne veut partir. À commencer par le leader qui, après trois défaites successives (ce n’est pas rien, vous en conviendrez) a jugé utile – comme sa vieille garde – de poser, pour la énième fois, sa candidature au niveau de toutes les instances. Sorti en tête de liste aux élections du BP et du CC, ce qui démontre que les militants ne sont pas prêts pour  un changement radical malgré toutes les questions posées autour du leadership ces derniers temps, Bérenger retrouve ainsi la légitimité de diriger le parti en autocrate, en dictateur, entouré de sa bande habituelle de béni-oui-oui, qui ne challengeront pas le maître de peur d’être soudainement disliké… Et le passé se recompose. Loin d’un avenir repensé et restructuré.

Alors qu’on s’attendait à une rupture d’avec le style d’avant, les dernières secousses mauves prouvent qu’il est impossible de chasser le naturel. Humiliations et sanctions attendent (hélas !) quelques voix qui ont le courage de leurs opinions. l’express de jeudi dernier nous apprend qu’Obeegadoo avait suggéré – à juste titre d’ailleurs – que Bérenger fasse preuve de retenue avant de coopter des membres non élus par les délégués mauves. Résultat : Obeegadoo s’est vu proposer un rôle d’adjoint au secrétaire général du parti, alors qu’iloccupait jusqu’ici le fauteuil du secrétaire général. Si ce n’est pas là l’illustration d’uncamoufl et, on se demande ce que c’est…

Pourtant, s’il y a quelqu’un qui est actuellement plébiscité (élu 2e au CC et 3e au BP) et respecté par la base militante pour incarner le militantisme et la lutte idéologique, symbole de l’ADN des Mauves, c’est bien Steve Obeegadoo dont on notera d’ailleurs l’insistance pour que Bérenger reste le leader du MMM. C’est dire qu’il ne fait pas partie de l’aile qui voulait envers et contre tout un changement à la tête du MMM. Mais on notera aussi, au-delà de cette position, son constat pertinent, sa lecture juste, son parler vrai, en adéquation avec la base militante, sur la nécessaire restructuration des Mauves. Il l’a redit encore hier matin sur les ondes de Radio Plus : «Non au business as usual. Sinon, c’est la mort du parti. Il faut un MMM nouveau.»

Est-ce le langage de vérité qui est sanctionné à travers sa rétrogradation ? La question se pose également pour Jean Claude Barbier qui soumettrait sous peu sa démission. Le député du no 1 a été suspendu pour avoir tenu, semble-t-il, une réunion secrète visant à encourager les militants à quitter le navire mauve. Sauf que le principal concerné nie vigoureusement et demande une preuve de ce qu’avance le leader du MMM qui, après avoir jugé le député pour indiscipline, voulait envoyer deux de ses lieutenants pour écouter sa version des faits. La sanction d’abord, la version des faits après. On n’aurait pu faire mieux dans un parti dit démocrate.

Quand l’on sait que Barbier évoquait récemment le one-man-show de Bérenger, quand l’on sait que le député du no 1 est parti très loin dans sa prise de parole dénonçant publiquement le «formatting  à petite dose de Bérenger», l’on déduit que les voix divergentes sont difficilement acceptables. Pourtant, après la lourde défaite du 10 décembre, il y avait comme une prise de conscience de l’importance d’une grande restructuration. Même Ganoo, considéré comme l’homme fort du leader (et critiqué par une aile du parti), osait quelques libertés : «C’est à Bérenger, en tant que vieux routier expérimenté, de prendre la décision afi n de donner plus d’espace aux camarades au sein du parti. Il faut réfl échir sur l’opportunité d’instituer un comité transitoire d’où émergeraient ceux qui pourraient prendre le leadership du parti.»

Depuis hier, le leadership est officiel, avec Bérenger à la tête. Là où on attendait Ramano et Obeegadoo, on retrouve Ganoo à la présidence et Bhagwan vice-président.La lutte continue, comme dirait l’autre….

 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires