Bérenger par la petite porte

Avec le soutien de

Il n’y a pas plus aveugle, dit l’adage, que celui qui ne veut pas voir. Soixante-douze heures après la raclée prise par son parti aux dernières législatives, Paul Bérenger s’entête dans sa bêtise. On attendait du leader du Mouvement Militant Mauricien (MMM) qu’il fasse son autocritique, qu’il fasse preuve d’humilité ou du moins qu’il présente des excuses à ses adversaires – et plus particulièrement à Pravind Jugnauth – pour s’être associé, même indirectement, à une campagne pas toujours digne. Il n’en a rien été.

Bérenger a fait ce qu’il sait faire le mieux : rabrouer ses anciens lieutenants, insulter les journalistes et attribuer les causes de la débâcle à son ancien partenaire, Navin Ramgoolam. Bref, Bérenger a préféré trouver des boucs-émissaires plutôt que de reconnaître qu’il a eu tort. Tort d’avoir pensé que l’électorat du MMM lui pardonnerait ses retournements de veste incessants et son arrogance.

Fidèle à lui-même, le chef de file des mauves refuse de voir ce qui saute aujourd’hui aux yeux de tous : il est grand temps qu’il cède sa place. Longtemps tabou, la succession de Bérenger s’impose aujourd’hui comme une évidence. D’autant que les urnes semblent avoir désigné celui qui pourrait bien reprendre le flambeau : Ivan Collendavelloo. Au lendemain de la déroute, les cadres du MMM ont le devoir d’y songer. Et sérieusement. Ce n’est que de cette façon qu’ils pourront espérer redonner un semblant de crédibilité à leur parti et offrir une sortie digne au leader historique du MMM.

La conférence de presse donnée par Paul Bérenger aujourd’hui était révoltante à plus d’un titre. Il n’aura réussi qu’à démontrer qu’une chose, c’est que dans la défaite, Navin Ramgoolam aura eu plus de classe que lui. C’est dire l’exaspération causée par le leader du MMM. Obsédé par la place qu’il laissera dans l’histoire, Paul Bérenger, s’il poursuit dans cette voie, n’aura plus à s’en faire. Il y entrera certainement, mais par la petite porte. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires