La lassitude des suiveurs...

Avec le soutien de

Des moutons étaient attendus par plusieurs dizaines de milliers… Mais dimanche dernier, beaucoup, lassés et ne voulant plus écouter candidement ceux qui se croient maîtres, n’ont pas suivi aveuglément les troupeaux. Malgré les nombreux autobus (nombre de ces véhicules arrivaient avec seulement une dizaine de personnes) mis à la disposition des partisans des deux blocs politiques qui lançaient, à grand renfort d’affiches et de banderoles (qu’ils ont oublié d’enlever une semaine plus tard), leurs campagnes, une faible mobilisation a été notée des deux côtés. Certes, une meilleure foule a été enregistrée à Quatre-Bornes malgré l’organisation «fiasco», mais elle est bien loin des «quatre fois et demi  plus qu’à Vacoas» que tente de nous faire croire Ramgoolam. 

Au-delà de la traditionnelle guerre des foules, l’on aura noté, le 12 octobre dernier, le manque d’enthousiasme qui a caractérisé les deux meetings et l’absence d’une synergie des partisans des nouvelles alliances. À Quatre-Bornes, force est de constater que, malgré l’avance psychologique que voulaient transmettre les leaders rouge-mauve, annonçant depuis la concrétisation de leur alliance un futur 60-0 écrasant, les militants, avec leurs drapeaux mauves, et les travaillistes, munis de leurs pavillons rouges, étaient chacun de leur côté. Pas d’adhésion populaire visible envers l’alliance qui fait croire qu’elle remportera une victoire facile. Et pas de symbiose entre diehards qui, contrairement à leurs leaders, ne veulent pas (du moins pas encore) embrasser ce(ux) qu’ils ont combattu(s) pendant de trop longues années. 

Au niveau des discours, à part les attaques contre SAJ, que Ramgoolam veut mettre dans «la poubelle de l’histoire», et la question de vote à 16 ans pour les élections municipales et régionales proposé par Bérenger et repris ensuite par un Ramgoolam convaincu, il n’y a pas eu de grandes annonces pour l’avenir. À Vacoas, si ce n’était pas la foule des grands jours, SAJ, leader de l’alliance Lepep, aura réussi à marquer les esprits avec une promesse populiste : celle d’augmenter la pension de vieillesse en donnant Rs 5 000 aux personnes âgées. Une éventuelle mesure qui, si on veut analyser froidement, provoque un meilleur accueil que l’anecdotique vote à 16 ans, qui n’est pas considéré comme une priorité par la population. 

Même s’il est vrai que cette promesse de SAJ fait tiquer et peut paraître démagogue, car outre le fait d’annoncer qu’il n’y aura pas d’augmentation de la taxe, Lutchmeenaraidoo ne nous dit pas par quelle baguette magique il donnera vie à cette éventuelle mesure. Cela dit, à voir la réaction dans le camp PTr-MMM, rebaptisé l’alliance de l’Unité et de la Modernité (après avoir découvert que l’expression ‘lepep’ passe bien ?), on constate que cette annonce a fait du mal. Du reste, les dirigeants et autres candidats éventuels de l’alliance PTr-MMM ont été obligés de dire qu’ils reverront la pension de vieillesse, sans toutefois dire le montant de la hausse. D’où la remarque de Xavier Duval : «Zot pe vinn lalians swiver. Nou koz permi a pwin, zot koz permi a pwin. Nou koz pansion, zot koz pansion.» L’on aura aussi noté qu’après la promesse faite par Xavier Duval (qui, faut-il encore le rappeler, a découvert la pertinence de cette nécessité après avoir quitté le gouvernement) sur le salaire minimum, Ramgoolam annonce, cette fois, l’arrivée d’un expert (encore un) pour étudier cette question. 

Est-ce que l’alliance PTr-MMM, qui mathématiquement part avec une longueur d’avance dans ces élections, vit ses premiers doutes face à l’alliance Lepep qui, de par sa position de challenger, peut tout promettre de la pension vieillesse à un fonds d’aide aux jeunes entrepreneurs ? Difficile à dire dans un pays où, malgré le lancement d’une campagne électorale, la date des élections et la liste des candidats des principaux blocs demeurent toujours inconnues. Une absence d’information qui a contribué au manque de mobilisation de dimanche dernier. Débouchant sur l’absence des dizaines de milliers de moutons attendus ! 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires