Vengeance

Avec le soutien de

Ainsi, comme toujours, pot de fer a fracassé pot de terre.

C’est sans surprise que le très intransigeant président du Mauritius Turf Club, sous la pression d’un régime revanchard, a fini par jeter l’éponge. Jean-Michel Giraud s’est sacrifié pour tenter de sauver le MTC et l’avenir des courses hippiques à Maurice.

Quelles leçons tirer de ce triste épisode.

J’en vois trois.

La première, c’est la confirmation que le Premier ministre est un animal froid qui ne reculera devant aucune arme pour régler ses comptes avec les gens qu’il n’aime pas. Contrairement à son père qui fréquentait Giraud, Pravind Jugnauth ne l’aime pas parce qu’il est un proche de Bérenger. Il a donc fait savoir au MTC qu’il veut la tête de Giraud, après quoi on pourra discuter.

Il n’y a pas que cela. La deuxième leçon, c’est le constat que les hommes intègres et de conviction sont des hommes seuls. Jean-Michel Giraud dénonciateur courageux de la mafia qui s’est emparé du Champ-de-Mars, n’a pas trouvé le sou- tien qu’il était en droit d’attendre de ceux qu’il défendait. Beaucoup d’hommes sont des pleutres.

La troisième leçon est de nature prospective. Ils ont eu la tête de Giraud, ils n’ont nullement ébranlé son esprit, je gage qu’on entendra, le moment venu, la parole accusatrice de l’homme libéré.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x