Jour 6 : lessive à l’ancienne

Avec le soutien de

C'est connu, la lessive suit le ménage et loin de moi l’idée de vouloir déroger à cette règle qui date de la nuit des temps. Déjà que nos habitudes sont assez chamboulées, n’en rajoutons pas. Donc, après avoir fait le ménage, place à la lessive. À l’ancienne, bien évidemment…

Non, je n’ai pas fait de lessive par ennui. C’est simplement qu’il faut avoir de quoi se vêtir pendant le reste de la quarantaine. La question : comment faire ? La première idée était évidemment la douche et utiliser le savon -avec parcimonie évidemment parce qu’avoir des vêtements propres pour ne pas pouvoir se doucher par la suite n’est pas terrible comme situation.

Je me suis vite rendu à l’évidence : c’est une mauvaise idée… Déjà, à cause du volume d’eau gaspillée. Par les temps qui courent, vaut mieux éviter. Puis, ce n’est pas pratique. Le savon se barre, en essayant de l’attraper, les vêtements tombent, il y a de l’eau partout et on risque de glisser et se retrouver en quarantaine avec une jambe cassée… Non. Fallait trouver autre chose.

Solution : le lavabo. Recette : mettez un peu d’eau. Rajoutez du savon selon votre gout. Remuez. Mettez les vêtements. Laissez poser quelques minutes et pétrissez le tissu. Soyez surpris par la couleur de l’eau, qui vire au marron. Retirez, et mettez de côté. Mettre d’autres vêtements. Lorsque l’eau est totalement noire, recommencez le procédé depuis le début. À la fin, prenez tous les vêtements de côté, rincez et mettez à sécher là où c’est possible. Les mains-courantes sont vivement conseillées.

En passant, petit conseil à tous mes amis qui disent qu’ils se retrouvent coincés à «faire louvraz» car à la maison. En fait, le faire hors de la maison est bien pire car il n’y a personne pour passer derrière pour compléter ce qui a été fait à moitié etc. Et puis, c’est plus simple avec un balai et une machine à laver à portée de main.

Petite news du centre : les déchets qui s’entassaient à l’entrée ont finalement été enlevés. L’équipe sur place respire un peu mieux. Les discussions par balcons interposés se poursuivent… Mais la question qui est sur toute les lèvres, qui revient comme un leitmotiv dans les conversations est : il se passe quoi si l’un des voyageurs est infecté ? Le personnel avance que les directives viendront du ministère. Et selon le ministère, uniquement ceux qui présentent des symptômes seront testés.

Croisons les doigts…

J-4: Qui dit ménage dit… improvisation !

J-3: Ma vie en quarantaine

J-2 : Ma vie en quarantaine

J-1 : Ma vie en quarantaine

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x