Jane Constance victime d’un déficit d’empathie

Avec le soutien de

En septembre 2017, Jane Constance était nommée Artiste de l’Unesco pour la paix. Lors de la cérémonie marquant la nomination de la jeune Mauricienne, la Directrice de l’institution onusienne déclarait que Jane Constance, aveugle de naissance, avait été choisie «en reconnaissance de sa mobilisation en faveur des droits des personnes souffrant de handicaps». À Paris, le ministre de la Culture, Pradeep Roopun, affirmait, en présence de son collègue Anil Gayan : «Cette reconnaissance rejaillit sur l’ensemble de la communauté artistique et culturelle mauricienne.»

La jeune fille, rappelait la directrice de l’Unesco, a appris le piano dès l’âge de sept avant de poursuivre ses études à la Royal School of Music de Londres. Pourtant, en 2019, la plus jeune ambassadrice de l’Unesco essuie un revers quand elle sollicite les autorités pour un soutien afin de pouvoir entreprendre des études supérieures. Les officiels n’ont pas montré une attitude compatissante pour reconnaître les efforts et les sacrifices consentis par l’artiste.

Pire : Jane Constance est prise à partie, sur les réseaux sociaux, quand ses déboires sont rapportés dans les médias. «Jane does not deserve any scholarship if she does not have the merit. Braille is not a prerequisite to study at tertiary level», écrit SM. «Pa krwar kan ou enn star ou gagn drwa kontourn lalwa lor labours», ajoute Moris. Alors que Diselpima avance «qu’on ne peut donner une bourse à Jane, sinon on devra le faire pour tous les enfants handicapés».

D’autres internautes aussi contestent la demande de Jane Constance et révèlent leur manque de bienveillance et leur étroitesse d’esprit. «Donn mwa so rank Top 500 Scholarships Cambridge», réclame Milika. Plusieurs autres commentateurs, sans doute écoeurés par les remarques désobligeantes à l’égard de la jeune fille, prennent sa défense. «What a bunch of hypocrites. Braille is necessary as it helps blind persons to navigate in the sighted world», fait valoir Mirella. Light Boulanger est dépité : «Quelle honte de voir autant de jalousie. Dimounn zis trouv zot lintéré, anpati zot péna», lance-t-il.

En réponse à ceux qui s’interrogent sur les moyens financiers dont dispose la famille Constance, Claude se demande : «Je n’ai jamais compris comment des enfants venus des familles riches, même très riches, étudient aux frais des ‘tax payers’.» Pour soutenir la démarche des parents de Jane, Zweistein explique : «Il faudrait avoir des enseignants qui maîtrisent le braille et ce n’est pas facile d’en trouver à Maurice.» Tom Cruise, pour sa part, est d’avis que «if there is a Special Education Need Scholarship, Jane is entitled to it».

Heureusement que de nombreux autres internautes font preuve de sollicitude. James J. estime que «if we can make something happen for her, maybe it’s a door for others». LeMoyne, lui, fait un appel au gouvernement : «Lor enn baz imaniter, ofer enn “financial aid” a Jane pou pourswiv so létid.»

Bellountally, pour sa part, s’interroge : «Kifer sa ti ser ki éna énorm talan pé bizin lité pou al perfektionn li a létranzé ? Péna enn bours – musique-étude lor formil sport-étude – pou donn li ?» Chandra, lui, répond : «Si ti éna bon coeur compassions, empathie vite vite dressé partout pou Jane.» Un avis plein de bon sens.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires