Inondations: L’exaspération déborde

Avec le soutien de

Les habitants de Fond-du-Sac et de quelques autres villages ont été très affectés par les pluies torrentielles de la semaine dernière. Les victimes des inondations n’ont pas manqué de protester auprès des élus des circonscriptions du Nord. Ces derniers ont évoqué le changement climatique et les averses inhabituelles pour masquer leur inefficacité. Mais les villageois leur ont rappelé certaines vérités,

Les internautes aussi en font autant. «Ce n’est pas la pluie le problème, mais l’inexistence et la non maintenance des infrastructures», rappelle Anonymous. D’autres contestent l’ordre des priorités établies par le gouvernement pour les projets de développement. «Metro, stade Côte-d’Or et smart camera pli important ki rann la vie dimounn pli fasil», fait ressortir Patriot-64.

Les choix gouvernementaux suscitent également de l’incompréhension. Patriot 1 se demande : «I do not understand why the government is so much fond of the metro for which it has indebted us hugely. Much less money would have solved current problems.» On retrouve la même interrogation chez Tse : «Pourquoi avoir dépensé Rs18 milliards sur des caméras pour une Safe City si à chaque grosse pluie, il y a des inondations ?»

Pour taire les protestations, les porte-parole du gouvernement ont annoncé que la Land Drainage Authority entrera en opération dans un proche avenir. Mais la démarche se révèle contre-productive. Elle met au jour la lenteur des services de l’État quand il s’agit de la mise en œuvre des projets.

La réaction tardive des autorités n’est pas appréciée. «Why has it taken the current government nearly four and a half years to wake up?» lance MBCTV. Des lecteurs mettent en relief le manque de volonté politique dans ce cas précis. Ainsi, Oxacukcc fait ressortir que «la Land Drainage Authority Act 2017, gazetted le 29 avril 2017, n’est entrée en vigueur que le 1er juin 2018», et il demande : «Pourquoi la création du corps paraétatique censé s’attaquer à ce problème pressant a mis tant de temps ?»

Quant à New-Yorkais, il s’interroge sur l’utilité d’un corps paraétatique pour gérer l’évacuation des eaux pluviales. «What’s the need for a Land Drainage Authority? The present Master Plan is still pending and in the meantime people are suffering», écrit-il.

Au chapitre des relations publiques, le point de presse animé par les députés Hureeram, Monty et Joomaye s’est révélé un exercice raté. «Morisien péna létan pou ékout zot palab. Fer travay util plito», dit un internaute qui signe Time wastage. Le public n’apprécie pas non plus la tentative de ces parlementaires d’imputer la responsabilité des manquements relatifs aux infrastructures à d’autres politiciens. «Apar blam ancien gouvernma, zot pann fer nanié», affirme The Rectifier.

Eagles Eyes, lui, trouve que «l’ancien gouvernma ti éna full rézon kan ti pé fer drain partou». Pat S., pour sa part, trouve que «those currently in office did nothing concrete to solve the drain problems».

Toutefois, l’opinion semble se lasser de ces vaines polémiques entre politiques. Des lecteurs trouvent que tout le monde a une part de responsabilité dans la situation actuelle. Le commentaire de Stigma résume bien ce sentiment. «Dan Maurice, nou tou responsab séki pé arivé. Nou tou inn fauté parski nou pa pran l’environnement en considération, sakenn pense pou li. Péna okenn planning, ni urbanisation a long terme.» Un constat indiscutable.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires