Exit Vishnu, enter Paul? Exeunt All!

Avec le soutien de

Le départ de Vishnu Lutchmeenaraidoo des Affaires étrangères et sa démission comme député n’ont pas suscité des regrets dans la population. «Bon débarras !» s’exclame Fakhrudeen. Aneel, lui, trouve que «Lutchmeenaraidoo has been the first flop of the government. His budget was hollow». Et un autre internaute d’ajouter : «Il s’en va dans la honte, personne ne le regrettera.»

Ainsi, les commentateurs ont déjà tourné la page Lutchmeenaraidoo. Ils scrutent l’avenir. Dès lors, toutes les supputations sont permises. Elles vont d’une partielle dans la circonscription no7 aux élections générales en passant par d’éventuelles alliances pré-électorales.

À ce chapitre, la moindre déclaration peut relancer la machine spéculative. Il en est ainsi quand Paul Bérenger, lors de sa conférence de presse hebdomadaire, laisse entendre qu’il aurait demandé au Premier ministre de révoquer Vishnu Lutchmeenaraidoo.

«Paul is already advisor of Pravind», s’étonne Piku. Et Anil K d’expliquer : «Pé prépar lopinion public pou enn koz kozé officiel ki pé vini.» À cela, Deborah ajoute : «An alliance MSMMMM inbatab. Paul paves the way today with laying of the foundation stone. Tuesday Parliament session will confirm.»

Des internautes semblent même connaître la motivation du leader des Mauves. «Paul is aware that the MMM is doomed if it goes alone. So, better ally with Pravind», avance Mam Sek. La faiblesse apparente du MMM justifierait, aux yeux des lecteurs, une alliance avec le MSM. Ex-militant est, lui, d’avis que «MMM napa pou tini ankor enn mandat dan lopozision». Shirley confirme : «La vérité sé ki si MMM al tousel, pa sir pou gagn 5/6 élu.»

Jayen, pour sa part, trouve que la justification à une éventuelle alliance MSM-MMM se trouve du côté de la majorité gouvernementale. «Pravind Jugnauth needs a 50%+ change in his team, otherwise most of the “indécis“ will join hands with the opposition», affirme-t-il.

Néanmoins, certains sont sceptiques quant à une entente mauve-orange, tant Paul Bérenger a gratifié Pravind Jugnauth d’épithètes peu glorieuses. «Linn dir Pravind enn la honte», se rappelle Factual. Mais Johnny Cash s’empresse de lui rafraîchir la mémoire : «En 2014, li ti dir ki PTr enn pouritir. Apré li fer l’alliance avec sa mem pouritir-la!»

Certains commentaires indiquent que Bérenger aura la tâche ardue quand il s’agira de convaincre des irréductibles de son parti de la nécessité d’une alliance. Militant découragé ne le ménage pas : «To pé rod fer militan vinn béquille. L’alliance avek tou sauf MSM. Mille fois faire l’opposition.» Charlie, de son côté, prévient : «The biggest mistake that the MMM could make is an alliance with the MSM. No MMM candidate would be elected.»

Toutefois, de nombreux autres commentateurs ne voient pas l’avenir à travers le seul prisme des alliances entre partis. Eux, souhaitent un renouvellement de la classe politique. Le «post» de Patriot 1 résume bien leur pensée. «High time that a young dedicated team takes the destiny of the country under control, instead of leaving it to two groups of notorious ones.» Et optimiste, Mauricianisme opine : «Le peuple mauricien avisera quand viendra le moment de s’exprimer par les urnes.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires