Une réforme hypocrite

Avec le soutien de

Le projet de réforme électorale ne passe pas dans l’opinion publique. Des internautes soupçonnent les politiciens de vouloir, avant tout, sauvegarder leurs intérêts. «Avec sa réforme là, politiciens pe construire zot l’avenir, mais pas l’avenir le peuple», dit Team. «Ce que propose le gouvernement est pire que le mal», dit Johnny Cash. Chant du cygne affirme pour sa part que «c’est une réforme hypocrite».

Les commentateurs pensent que le projet de réforme électorale est tributaire des négociations d’alliance entre partis politiques. Dans cette optique, les uns et les autres voteront pour ou contre la réforme dépendant de leurs intérêts du moment. Autrement, c’est «fer sanblan amenn enn réform», dit Vox Populi qui reprend à son compte le point de vue de Rezistans ek Alternativ.

Ainsi, «la Reforme devient un mort-né, non pas à cause de son contenu, mais plus parce qu’il n’y aura pas d’alliance MSM-MMM», avance New Man. Parce que, comme l’indique Vaga : «in the end, each party will vote keeping in mind its interest».

Il est significatif que l’aspect le plus décrié du projet de réforme électorale est la tentative d’accorder aux leaders politiques le pouvoir de nommer des députés après les élections. C’est un hold-up de la démocratie, selon les commentateurs qui font ressortir que le pouvoir du peuple passe aux chefs des partis. C’est inacceptable, s’insurgent-ils. «Democracy belongs and should always belong to the electorate, in a democratic country», rappelle MBCTV. «Pouvoir au peuple, pas aux leaders des partis politiques », réclame Hashtag.

L’expert, lui, trouve cette situation incongrue : «Alors leader parti ki pou soizir best losers. Mais ki pou arrive sa prérogative là si leader pas elu?». Mauritian Patriot souligne, lui aussi, le côté déplacé de cette disposition du projet de loi : «It is strange that the Best Loser System is to be scrapped and replaced by additional seats which leaders will allocate to candidates.»

Face à ce recul sur le plan démocratique, des commentateurs font des propositions. Vicky suggère que «the power to allocate seats for the Best Loser System and Proportional Representation should rest either with the Electoral Commissioner or the President of the Republic acting in his/her own deliberate judgment». MBCTV est, pour sa part, d’avis que «a proper electoral reform must quash the Best Loser System, the transfuge gamat, and the right of a Prime Minister to decide the date of an election».

L’opinion publique ne prévoit pas de changement à l’avenir, en ce qui concerne l’organisation des élections. «La réforme est mal partie. Nous resterons donc avec l’ancien système», prédit Johnny Cash. «Vaut mieux pena reformes, si pe propose enn pseudo-reforme bancal», fait ressortir Awaz alors que pour Elephant Man, la messe est dite. «Case proven ! We are fast becoming a puppet democracy, and we know who pulls the strings instead of the population.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires