Tizistwar nou pays: tas dithé

Avec le soutien de

Les après-midi en sortant de l'école, les enfants s'asseyaient et buvaient leur thé dans un gobelet en aluminium. Parfois ils plongeaient leur pain beurré dans leur thé et le mangeaient trempé de cette manière. Les dimanches, on faisait des arouilles bouillis sur lequel on laissait glisser une touche de beurre et on le mangeait en buvant son thé.

Le thé a toujours fait partie intégrante de notre vie. Dans la plupart des familles, la première chose que les gens faisaient lorsqu'ils se levaient le matin, c'était de mettre l'eau à bouillir pour préparer le thé. Dans leurs cuisines, il y avait toujours divers ustensiles qui avaient pour utilité de servir à faire le thé : le deksi dithé, le passe-thé, la boîte dans lequel on rangeait la paye dithé, sans compter que la principale fonction d'une bouilloire c'est de bouillir l'eau pour faire le thé. Parfois il y avait aussi la théière et des petites tasses pour servir le thé.

La plupart des gens avaient coutume de ne pas quitter la maison pour aller travailler le matin sans avoir bu une gorgée de thé. Nombre d'entre eux mettait aussi un peu de thé dans un thermos pour le garder au chaud et l'emporter avec eux au boulot. À 10 h, à travers le pays, ils arrêtaient de travailler pour prendre le temps d'apprécier une tasse de thé. L'heure du thé, tout le monde le vivait presque en simultané, dans les champs de canne, sur les chantiers de construction, dans les différents étages des bâtiments, du mess room au premier au boardroom du 20e étage. La plupart des compagnies ont aujourd'hui un poste de tea lady pour la dame qui fait le thé. Dans certains pays, il existe également des teaboys qui viennent livrer le thé dans les entreprises ou dans les trains. La tasse de thé est appréciée par toutes les classes sociales et en tout lieu, du Château de Réduit au lotel dithé qu’on trouve encore dans certains endroits à Maurice.

Il y a quelque chose de relaxante et de bienfaitrice dans une tasse de thé bien faite. On boit du thé pour se réveiller, pour se calmer, pour se sentir mieux quand on est malade. La tasse de thé est également notre confort quand nous sommes fatigués et notre dernière pause avant de terminer la journée et d'aller au lit. Le thé est un peu de nous. Il évoque la chaleur réconfortante et le goût familier de la maison et fait partie de notre patrimoine national. Souvent, lorsque nous sommes dans un pays étranger, boire du thé mauricien nous ramène un gout du pays. Et, après avoir été à l'extérieur un bout de temps, nous avons tous hâte, une fois rentré, de prendre une bonne tasse de thé à notre retour.

La légende raconte que le thé a été découvert par l'empereur Shennong dans la Chine ancienne. Il se reposait sous un arbre lorsqu'il remarqua des feuilles séchées tombées dans sa tasse d'eau chaude. Il prit une gorgée, trouva le goût rafraîchissant et inventa la première tasse de thé.

Le thé est aujourd'hui la boisson par excellence pour une bonne compagnie, un pont qui nous relie à la personne assise de l'autre côté de la table. Nous le buvons pour célébrer ou renforcer une relation, pour construire des liens, pour savourer un moment ou simplement pour nous réchauffer le cœur. Le thé est le baume dont nous avons besoin dans des moments difficiles. Le monde semble toujours un peu moins sombre après une gorgée de thé. Quand nos proches souffrent, une tasse de thé est ce qu'on apporte à la table. Quand on ne trouve pas les mots pour apaiser la douleur, on fait bouillir l'eau pendant qu'on les écoute. «Anou bwar enn dithé» veut en réalité dire: «comment tu vas? Viens, asseyons-nous et parlons.» Si tout le reste échoue, prenez une tasse de thé. Au fil du temps, la tasse de thé a apporté du réconfort aux gens après des ruptures, des pertes d'emplois, des funérailles aussi bien que des épisodes traumatisants de nos séries télévisées.

Jamais autant d'effort n'a été appliqué à une si petite chose que de partager une tasse de thé. Le rituel de la préparation du thé est en lui-même intrinsèquement méditatif et spirituel. Il existe des règles d'étiquette concernant la façon de préparer une tasse de thé et de la boire, dans la façon d'utiliser une tasse et une soucoupe, de mettre du lait avant le thé et laisser la cuillère dans la tasse pour éviter que l'hôte ne la remplisse continuellement. Et puis, il y a la tea party qui a existé comme une tradition dans de nombreux pays pendant des centaines d'années et a joué un rôle dans l'émancipation des femmes en leur offrant un moment propre à elles, où elles avaient la rare opportunité pour se rencontrer entre elles, pour papoter, discuter et partager des idées tout en restant respectables aux yeux de la société.

Il existe peu de plaisirs au monde qui soit comparables à celui de boire une tasse de thé. Les moments autour d'une tasse de thé sont des moments magiques où le monde autour de vous cesse d'exister. Ce sont des moments où vous êtes là, le thé est là et seul le moment existe, rien d'autre. Un sentiment de contentement se pose sur vous que vous soyez seul, en famille ou avec des amis, et vous sentez pendant un instant que tout va bien.

Chaque matin vous vous réveillez pourtant le stress d'une longue journée à venir. Et vous attendez le réconfort du thé du matin et vous ne tenez pas à manquer le moment. La saveur du thé tout aussi bien que le sentiment chaleureux que vous tenez entre les mains, vous buvez une gorgée et la magie s'opère, à chaque fois. Votre journée est transformée, vous donnant l'impression d'être enfin prêt à tout affronter.

Certaines personnes n'imaginent pas leur journée sans le thé. Ils planifient leur heure de thé, marquent pratiquement l'heure dans leur calendrier, peu importe le volume de travail qui les attend. D'autres aiment boire une tasse de thé pendant qu'ils s'asseyent à leur table à mettre leurs pensées sur papier. De nombreux écrivains célèbres faisaient du moment où ils boivent leur thé une partie essentielle de leur routine quotidienne. L'écrivain américain Stephen King dont les nombreuses œuvres ont été adaptées avec succès au cinéma raconte qu'il boit toujours une tasse de thé avant de commencer à écrire. Léon Tolstoï, écrivain russe connu pour avoir écrit des succès tels que Anna Karenine et Guerre et Paix, était également un buveur de thé avide qui mentionnait souvent le thé dans ses écrits, tandis que George Orwell, l'auteur du très célèbre Animal Farm disait que le thé est l'un des principaux symboles de la civilisation.

Le thé est, après l'eau, la boisson la plus consommée au monde: six milliards de tasses de thé sont consommés chaque jour dans le monde. Il est toutefois impossible d'amener une personne à aimer le thé. Vous êtes amateur de thés ou vous ne l'êtes pas. Les amateurs de thés ne le considèrent pas comme une boisson, ils le considèrent comme une philosophie. Nul ne peut aimer une autre boisson aussi intensément qu'un amateur de thés aime son thé.

Il y a quelque chose de particulier à s'asseoir avec une tasse de thé et ne rien faire. La vapeur parfumée qui s'élève d'une tasse de thé vous transporte à un autre endroit lointain, évoquant les temps anciens et les terres d'antan. On peut avoir un aperçu du divin dans ces moments de contemplation que nous inspire le thé, longtemps après que la tasse soit vide. On dit que celui qui ne comprend pas l'essence du thé aura du mal à comprendra la vie, l'amour, l'atome et l'univers.

Le thé est bien plus que le thé. C'est un moment dans le temps qui nous appartient. Apprécier une tasse de thé, c'est chercher le bonheur dans les petites choses, un retour aux petits plaisirs de la vie. Le thé est l'élixir de la vie, disait Lao Tzu, le philosophe chinois.

Savez-vous qu’à Maurice un thé de mauvaise qualité est appelé enn dithé belle-mère ? Savez-vous aussi que l'endroit le plus romantique à Maurice est Bois Chéri ? Là-bas, lorsque le mari rentre du boulot, sa femme lui sert toujours une tasse de thé et lui dit, «Bois chéri!»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires