Lauréats: récompense ou investissement ?

Avec le soutien de

Réjouissances dans les collèges, la semaine dernière. C’est devenu une habitude, chaque année, après la proclamation de la liste des lauréats. Maurice est un des rares, sinon le seul pays au monde, où les majors de promotion aux examens de fin d’études secondaires sont érigés en héros nationaux avec force couverture dans la presse. Ces pratiques agacent des internautes. «Je me demande pourquoi tant de tapage médiatique concernant les lauréats ? Ces étudiants ont simplement obtenu une bonne note aux examens», fait remarquer JCC.

D’autres internautes trouvent futiles et puériles ces manifestations héritées de l’ère coloniale. Il est temps d’y mettre fin, disent-ils. Le système dit des lauréats occasionne le gaspillage des fonds publics. «The laureate carnival has been going on for too long. It is high time that the waste of taxpayers’ money be stopped. It has so far benefitted the private tuition industry as well as universities abroad!», avance MBCTV.

Ces manifestations bruyantes et ostentatoires relèvent d’une considération démesurée accordée à la réussite scolaire. «Dans Maurice nous trop donne l’importance a banne dimoune ki finne reussi au niveau académique », estime Gajack Charlie. Ce faisant, la société mauricienne privilégie le particulier et passe à côté de l’essentiel. Soit le fort taux d’échec à la fin du secondaire. Watchman le souligne : «Pendant ki nu pe tapp tambour pou celebrer 45 lauréats, personne pas pe koz sa 25 % zelev ki finn fail HSC.»

Un autre internaute avec le pseudonyme Charlie trouve, lui, que certains compatriotes ont une mentalité archaïque. «In invitation for weddings, parents put Dr in brackets in front of the names of their sons and daughters who are being wedded.»

Des lecteurs de lexpress.mu se posent également cette question : l’octroi de bourses aux lauréats est-il une récompense aux élèves ou un investissement pour le pays ?

La bourse est une gratification à ceux qui ont beaucoup travaillé, répondent certains. «Consider it as a reward for their effort in studying», conseille Vidur. «Competition is good and reward is the best imperfect system», écrit Talees. D’autres estiment qu’il faut encourager ceux qui sont récompensés à rester dans des grands centres. «Laisse sa bannes zenfans la épanouir dans enn l’environment autre ki enn ti l’état insulaire», réclame Exile.

Ceux qui voient les bourses comme un investissement pour réunir plus tard les compétences nécessaires au développement du pays se désolent. Les lauréats ne rentrent pas à Maurice à la fin de leurs études «Financement la bourse pou lauréats, c’est ene l’argent zetté parski 98 % pas retourner pou servi le pays», s’exclame Bomlisek.

Le non-retour des lauréats est compréhensible aux yeux de plusieurs commentateurs. «Beaucoup de membres de la diaspora seraient prêts à revenir si les conditions qu’on leur propose sont bonnes», pense Joseph. D’autres, à l’instar de Talees, trouvent que «we live in an open world, immigration and emigration needs to be encouraged». Rever Mam est plus tempéré: «It is time for transforming Brain Drain into Brain Gain Diaspora networks of highly skilled for the benefits of countries of origin is needed.»

Cependant, des lecteurs s’interrogent sur la qualité de cette élite constituée de lauréats. Ce ne sont pas tous des super-héros qui ont eu des parcours exceptionnels. «Demandez aux anciens lauréats ce qu’ils font d’extraordinaire comme carrière que les autres ne font pas ?», conseille FM.

D’autres estiment que les parents ne se préoccupent pas assez des qualités morales de nos jeunes. Ainsi, pensent-ils, Maurice pourrait se retrouver avec une élite académiquement de qualité, mais dépourvue d’éthique. «Nous nous soucions principalement de voir nos rejetons figurer sur la liste des boursiers sans pour autant nous demander si nous avons réussi à leur transmettre surtout les valeurs morales», affirme Je suis.
 

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires