La veuve du motocycliste Massood: «Lapolis éna full tort ladan!»

Avec le soutien de

Husna Banon Massood n’en démord pas. Si les policiers présents avaient accepté de transporter son époux, Mohamed Oozeerally, à la clinique, il n’aurait peut-être pas succombé à ses blessures.

L’homme de 50 ans, qui était à moto, a péri sous les roues de la voiture d’Ougeshsing Mundhloth, ce vendredi matin, 3 août, à Baie-du-Tombeau. Le conducteur a également grièvement blessé Sureka Pursun, une habitante de Baie-du-Tombeau âgée de 60 ans, et Mohamed Reshel Yendew, un ressortissant bangladais. Ils ont été admis à l’hôpital SSRN, à Pamplemousses.

Selon l’autopsie pratiquée par le Dr Prem Chamane, Mohamed Oozeerally Massoud est décédé des suites d’un «shock due to multiple injuries». Or, pour Husna Banon Massood, «ti kap sap li». Elle affirme que son époux est resté pendant plus d’une demi-heure sous les roues de la voiture. Pour elle, «lapolis éna full tort ladan!».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires