Affaire Roches-Noires: «Surprenant que Gooljaury n’ait pas été arrêté alors qu’il a reconnu avoir menti»

Avec le soutien de

Une charge avait été retenue contre Dev Jokhoo avant même qu’il ait été informé de ce qui lui était reproché. Réponse du témoin de la police, l’inspecteur Seebaruth du Central CID, ce vendredi 22 juin, en cour intermédiaire, dans le cadre de l’affaire Roches-Noires. Il était contre-interrogé par Me Gujadhur, qui représente Dev Jokhoo, ex-directeur général du National Security Service et Deputy Commissioner of Police (DCP).

«Ne trouvez-vous pas surprenant que lorsque Rakesh Gooljaury s’est rendu au CCID un dimanche , pour dire qu’il avait menti, aucune action n’a été prise contre lui ?» a voulu savoir Me Gujadhur. D’autant plus, ajoute-t-il, que Dev Jokhoo a, lui, été arrêté bien qu’il ait démenti les propos de Gooljaury.

Pour toute réponse, l’inspecteur Seebaruth a indiqué qu’il n’était pas présent le jour où Gooljaury s’est rendu au CCID. Et pour expliquer la réouverture de l’enquête, il devait souligner que de nouvelles preuves avaient été versées au dossier.

L’inspecteur Seebaruth a également indiqué qu’il ne sait pas si le DCP de la région avait été mis au courant de la réouverture de l’enquête. «Do you know that at the material time, the DCP of the area was Jokhoo himself? Isn’t it suprising…» a alors lancé l’avocat de la défense.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires