Favoritisme: une mentalité à changer

Avec le soutien de

Le recrutement des enfants des ministres par des corps paraétatiques et des compagnies d’Etat laisse une perception de favoritisme. Pourquoi les proches des politiciens n’évitent-ils pas, par éthique, de postuler pour obtenir un travail ou un contrat de ces institutions ? Ecoutez les commentaires de Jérôme Boulle.

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires