Nad Sivaramen: «On ne sait pas trop pourquoi on revient demain»

Avec le soutien de

Il est toujours sous le coup d’une arrestation et libéré sur parole. Le directeur des publications de La Sentinelle est rentré chez lui après une deuxième journée d’interrogatoire dans les locaux du CCID. «Demain on revient. On ne sait pas trop pourquoi on revient. Comme hier, l’enquête s’est bien passée. Autant on n’est pas d’accord avec le fond de la chose mais aucun problème avec la forme», a-t-il fait ressortir à sa sortie.

Il s'est retrouvé impliqué dans une affaire de blanchiment d'argent allégué. En trois jours, les révélations de Husein Abdool Rahim ont eu raison de Ravi Yerrigadoo. Le Premier ministre n'a pas eu d'autre choix que de demander à l'Attorney General de step down, le jeudi 14 septembre. Mais le «dénonciateur» est revenu sur ces propos accusant l'express et Roshi Bhadain d'avoir initié un complot pour faire tomber Ravi Yerrigadoo.

D'autres articles »

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires