Les retombées de la visite de Pravind Jugnauth en Inde

Avec le soutien de

Après sa visite éclair en Inde, le Premier ministre s’est empressé de convoquer la presse pour un exercice de communication sur les retombées de sa mission dans la Grande Péninsule. Il faut admettre que Pravind Jugnauth réussit-là un coup politique qui lui permettra de respirer un moment.

D’abord, le chef du gouvernement fait passer au second plan toutes les questions relatives aux faveurs accordées à des proches du MSM dans des corps parapublics ou des compagnies d’Etat. Il n’aura pas, pour le moment, à répondre aux interrogations de l’opinion sur les cas Vijayah Samputh, Sherry Singh ou Youshreen Choomka. Et l’on sait combien ces sujets sont embarrassants pour Pravind Jugnauth.

Ensuite, le ministre des Finances qu’il est, a résolu les problèmes du financement du budget de développement. Ainsi, fort des Rs 18 milliards qu’il a ramené dans ses valises, Pravind Jugnauth pourra annoncer dans son discours du budget l’ouverture prochaine de plusieurs chantiers bénéfiques au pays.

Enfin et c’est le plus important d’un point de vue politique, Pravind Jugnauth utilise l’aspect géopolitique de sa mission pour revendiquer une légitimité auprès d’un électorat particulièrement important à sa réélection demain. Le Premier ministre a tenu à rappeler que sa première visite d’Etat, il l’a faite à New Delhi. Il s’est flatté de ses excellentes relations personnelles avec Shri Narendra Modi et d’autres dignitaires indiens. C’est aussi très significatif que le Haut commissaire de l’Inde ait assisté à la conférence de presse du chef du gouvernement. En général ce n’est pas la pratique.

Et cela n’aura pas échappé aux observateurs combien Pravind Jugnauth a fait preuve d’habileté en répondant aux questions relatives à Agaléga. Il a subtilement présenté les interrogations au sujet de l’intérêt des Indiens pour l’île, comme une campagne contre l’Inde.

Ainsi, on peut dire que sur le plan politique, Pravind Jugnuath a su transformer l’essai. Attendons voir la suit. 

Publicité
Publicité

New Delhi accorde un prêt de Rs 18 milliards à Port-Louis. Pravind Jugnauth, qui s’est rendu en Inde en fin de semaine dernière pour solliciter l’assistance financière de ce pays, a fait état des conditions de ce prêt le lundi 29 mai 2017. Mais ce prêt fait déjà polémique.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires