Zimbabwe: de 70 à 75% des voix pour Mugabe

Avec le soutien de

Le président zimbabwéen Robert Mugabe devrait avoir remporté près de 75% des voix à la présidentielle de mercredi, et son parti la Zanu-PF devrait pouvoir compter sur une majorité des deux tiers à l'Assemblée nationale, a indiqué ce vendredi 2 août le porte-parole du mouvement.
 
« La prédiction, c'est que le président devrait avoir de 70 à 75%. C'est le sentiment, d'après ce que je vois remonter du terrain », a déclaré à l'AFP le porte-parole du parti présidentiel Rugare Gumbo.
 
« Je crois que nous aurons une majorité des deux tiers environ » à l'Assemblée, où le MDC du Premier ministre Morgan Tsvangirai était jusqu'à présent majoritaire, a-t-il ajouté.
 
La Zanu-PF a remporté 52 des 62 circonscriptions dont les résultats ont été publiés jusqu'à présent, sur un total de 210 sièges à pourvoir.
 
« Nous ne pouvons pas avoir moins de 130 à 140 sièges », a relevé Rugare Gumbo.
 
Une majorité des deux tiers permettrait au parti de Robert Mugabe de modifier la Constitution, un texte relativement libéral tout juste approuvé par référendum en mars.
 
Une telle victoire du camp de Robert Mugabe, qui à 89 ans gouverne le Zimbabwe depuis son indépendance il y a 33 ans, mettrait K.O. son principal adversaire Morgan Tsvangirai, avec qui il était associé dans un gouvernement de cohabitation agité.
 
Celui-ci a qualifié le scrutin de mercredi d' « énorme farce », estimant qu'il était « nul et non avenu » tant le camp présidentiel avait manipulé les urnes.
 
De très nombreux électeurs des villes --traditionnellement hostiles à Robert Mugabe-- n'ont notamment pas trouvé leur nom sur des listes électorales qui n'ont été rendues publiques qu'à la veille du scrutin, rendant impossible toute vérification sérieuse et tout recours.
 
Le chef de la mission d'observateurs de l'Union africaine, Olusegun Obasanjo, a toutefois qualifié ces élections de « libres, honnêtes et crédibles », vendredi.
 
L'ancien président nigérian a souligné que ce jugement était émis « à moins qu'il y ait d'autres choses à prouver, à part (certains) incidents » qui n'ont pas été assez importants pour modifier le résultat, a-t-il ajouté.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires