Yaum-Un-Nabi: Navin Ramgoolam cible Ariel Sharon

Avec le soutien de

Une large partie du discours du Premier ministre à l’occasion de la célébration de la fête Yaum-Un-Nabi, au collège Aleemiah, était consacrée à Ariel Sharon. 

Une forme de «pénitence». C’est ainsi que le Premier ministre a qualifié les huit ans qu’Ariel Sharon, ancien Premier ministre israélien, a passé dans le coma avant de décéder samedi dernier. Navin Ramgoolam y a consacré une bonne partie de son discours, ce mercredi 15 janvier, lors de la célébration de la fête Yaum-Un-Nabi au collège Aleemiah.

«Nou pa souet sa a nou pir lennmi !» C’est ce qu’a déclaré Navin Ramgoolam au sujet des huit ans qu’Ariel Sharon, ancien Premier ministre israélien, a passé dans le coma avant de rendre l’âme samedi dernier. Selon lui, c’est une forme de «pénitence». Le Premier ministre intervenait, ce mercredi 15 janvier, au collège Aleemiah à l’occasion de la célébration de la fête Yaum-Un-Nabi, qui commémore la naissance du prophète Mohamed.

Navin Ramgoolam ajoute que la commission d’enquête demandée par le gouvernement israélien a trouvé qu’Ariel Sharon était «personnellement responsable pour le massacre de Palestiniens». Mais, «on ne l’a jamais emmené devant la cour internationale de justice».

Concernant Maurice, le Premier ministre s’est félicité de «l’unité qui règne dans le pays» avant de dénoncer des tentatives de division. «Nou bizin servi nou lespri kan enn dimoun pe fer divizion. Nou bizin diman nou kifer li pe fer sa», a-t-il lancé avant de rappeler qu’il a créé la Public Services Commission afin que «la politique n’ait rien à voir» avec l’emploi et la promotion.

Le leader du MMM, Paul Bérenger, était présent à cette cérémonie ainsi que celui du MSM. L’absence du PMSD a été très remarquée.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés