Xavier Luc Duval veut que le statut de Maurice soit élevé à celui d’une économie développée

Avec le soutien de

Cette délicate mission a été confiée à l’International Advisory Board, une nouvelle émanation du Board of Investment (BoI). Il sera présidé par le vice-Premier ministre et ministre des Finances et du Développement économique lui-même.

Xavier Luc Duval, vice-Premier ministre, veut de toute évidence marquer de son empreinte son passage au ministère des Finances et du Développement économique. Il vient de se fixer un objectif très ambitieux : élever le statut de Maurice de son niveau actuel d’économie à revenu moyen vers une économie développée.

La mission est confiée à l’International Advisory Board émanant du Board of Investment, (BoI), organisme chargé d’attirer les investissements étrangers dans le pays. Qui doit donc vendre l’image de l’île Maurice à l’étranger.

La principale mission de cet IAB sera de constituer une véritable feuille de route et d’élaborer un plan directeur dont l’objectif sera de démontrer que l’économie locale a atteint la maturité requise pour que Maurice soit élevée au niveau des pays à économie développée.

Ce qui implique que le pays ne devrait plus se contenter des axes actuels de son développement, que sont le secteur sucrier avec son ascendant l’industrie de la canne, le secteur manufacturier, le secteur des services financiers, le secteur de l’offshore caractérisé par l’incorporation à Maurice de sociétés étrangères mais engagées uniquement dans des activités extraterritoriales et, le dernier venu, le secteur de la technologie de l’information.

Autrement dit, il s’agit de procéder au repérage de nouveaux secteurs d’activités qui ont le potentiel nécessaire pour faire partie de la panoplie de nouveaux piliers de développement économique.

A l’agenda de l’International Advisory Board, figure également l’élaboration d’orientations dont l’objectif sera d’accentuer le niveau de compétitivité de Maurice. Cela afin que la destination puisse désormais être perçue comme une plaque tournante pour la région du bassin de l’océan Indien en matière d’activités économiques globales.

Enfin, l’IAB aura pour responsabilité de créer tout un réseau de contacts susceptibles de permettre au BoI d’atteindre ces leaders de l’économie mondiale capables d’aider Maurice à changer de statut.

Sur la base de son revenu national brut (RNB ou le Gross National Income) par tête d’habitant de $ 7 750, la Banque mondiale en 2010 a classé Maurice parmi les économies ($ 3976 à $ 12 275) à revenus au-dessus de la moyenne (upper middle economy). Le RNB est constitué de la somme de revenus et des salaires perçus durant une période spécifique de l’année. Il remplace le Produit National Brut (PNB).

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x