Xavier-Luc Duval rassure : « Nous ne sommes pas en état d’urgence économique »

Avec le soutien de

Le leader du Parti Mauricien Social Démocrate fustige l’opposition MSM/MMM pour ce qu’il qualifie de tentative à déstabiliser le pays. Il invite Sir Anerood Jugnauth et Paul Bérenger à croiser le fer avec lui lors d’un face-à-face axé sur l’état de l’économie mauricienne.

C’est sous l’angle économique que le Parti mauricien social démocrate (PMSD), partenaire de l’alliance au pouvoir, a donné la réplique à l’opposition, représentée par la nouvelle alliance Mouvement socialiste militant (MSM)/Mouvement militant mauricien (MMM). « Nous ne sommes pas en état d’urgence économique », a martelé Xavier-Luc Duval, vice-Premier ministre et ministre des Finances.

Lors d’une conférence de presse ce samedi 28 avril&nbsp à l’hôtel Le Labourdonnais, à Port-Louis, les arguments du No. 3 du gouvernement s’articulaient autour d’une croissance de 3% pour 2012, d’un déficit budgétaire de 3.85 %, d’un taux de chômage à 7.8 %, d’une inflation sous contrôle et d’une dette publique équivalant à 54 % du Produit Intérieur Brut (PIB).

« Au temps de Sir Anerood Jugnauth, celle-ci était de 64%. Le mythe de SAJ ne tient plus. La performance économique lorsqu’il était au pouvoir était bien en deçà de ce qu''''elle l’est aujourd’hui. 80% des mesures préconisées dans le budget 2012 ont déjà été mises en route ».

Xavier-Luc Duval a indiqué que le développement se poursuit dans le pays. Il cite, entre autres projets de développement dans le privé, celui de la Balise Marina et celui de Bharat Telecom qui, avec son projet de « Fiber to the Home », a provoqué une petite révolution dans le domaine des Technologies de l’information et de la communication à Maurice.

Evoquant des spéculations autour de la convention signée entre l’Inde et Maurice pour l’élimination des risques de la double-taxation, Xavier-Luc Duval a souligné que les relations entre ces deux pays sont très cordiales.

Le leader du PMSD trouve regrettable qu’au moment où le pays fasse de bonnes performances sur le plan économique, l’opposition tente de tout déstabiliser. Il trouve inadmissible que celle-ci peut se permettre de jouer au « prophète de malheur ».

Xavier-Luc Duval a aussi fait ressortir que l’élaboration d’un nouveau budget a créé les conditions nécessaires pour entreprendre une véritable transformation du pays.

Il a déclaré que la vision du PMSD tourne autour de l’amélioration de tous les facteurs qui permettent aux Mauriciens de toucher des salaires élevés ainsi qu’un environnement du travail qui favorise l’accroissement constant de la productivité.

Le ministre des Finances a, d’autre part, expliqué que la performance de l’alliance PTr/PMSD justifie amplement une présence massive de la population à son rassemblement du 1er mai à Vacoas. Il a réitéré sa proposition pour que soit Sir Anerood Jugnauth, soit Paul Bérenger relève le défi d’un face-à-face axé sur l’économie. « Nous savons qu’ils ne le feront pas car ils n’ont pas d’argument pour contester nos chiffres ».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires