Xavier-Luc Duval répond à ses détracteurs sur la question du taux de croissance

Avec le soutien de

Le ministre des Finances a lors d’une conférence de presse ce lundi 14 mai 2012 répondu à l’opposition parlementaire qui le critiquait sur les prévisions concernant la croissance économique.


Xavier-Luc Duval, vice-Premier ministre et ministre des Finances, a, lors d’une conférence de presse le lundi 14 mai 2012, donné la réplique à ceux qui estiment qu’il n’a pas dit toute la vérité au sujet du taux de croissance pour 2012 dans un courrier destiné à la Banque Mondiale.

Copie de la lettre à l’appui, Xavier-Luc Duval a affirmé qu’il a indiqué à la Banque Mondiale que la croissance économique pour 2012 serait près de 3.75%, « même un petit peu moins », au lieu des estimations de 4% faites, il y a quelques mois.

Le ministre des Finances a précisé que l’élément qui contribue à une baisse du taux de croissance escompté initialement résulte des difficultés notées sur les marchés d’exportation. « Tous les observateurs évoquent un taux de croissance qui se situe dans la fourchette de 3.6% à 3.9%. Les chiffres avancés par la Mauritius Chamber of Commerce and Industry se situe dans cette même fourchette ».

Xavier-Luc Duval soutient que les propos tenus par les membres de l’opposition obéissent à une logique qui contraste avec celle qui gouvernement qui a la responsabilité de gérer les affaires du pays à court, moyen et long termes.&nbsp

« Il n’y a pas lieu de s’inquiéter outre-mesure de la situation économique sur la base des commentaires émanant des gens qui veulent peindre tout en noir. Ce sont des prophètes de malheur. L’économie de Maurice n’est pas dans un gouffre » a-t-il déclaré.

Le ministre des Finances explique que l’économie mauricienne a bien résisté aux secousses de la crise. « Ce qui nous a aidés à traverser cette période difficile, c’est la résilience de notre économie. Moody’s qui est une société privée dans le domaine de la notation envisage même de revoir à la hausse notre notation actuelle ».

Le grand argentier a évoqué plusieurs initiatives engagées auprès de partenaires potentiels, lors de la dernière édition du World Economic Forum. Ces initiatives visent à exploiter les possibilités de coopération bilatérale avec certains pays du continent africain et la République de Maurice.

C’est dans ce contexte que 1er au 5 juillet, le ministre gabonais de l’économie dirigera une délégation à Maurice. Le principal objectif de cette mission, a souligné Xavier-Luc Duval, est de procéder à la signature d’une convention pour l’élimination de la double-imposition entre deux pays engagés la mise en œuvre d’un partenariat.

Une autre initiative à mettre au compte des contacts pris lors de la rencontre du World Economic Forum concerne la tenue prochaine, à Londres, d’une conférence intitulé ‘L’île Maurice : votre passeport pour investir en Afrique ». Cette activité bénéficiera de l’appui du gouvernement britannique&nbsp a indiqué Xavier-Luc Duval.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires