Xavier Duval et Pravind Jugnauth réunis lors d’un dîner chez le député Dowarkasing

Avec le soutien de

Dîner très politique, le mercredi 10 mars chez le député MSM Sunil Dowarkasing à Curepipe. Parmi les convives, Xavier-Luc Duval et Pravind Jugnauth et Rama Valayden.

Après le déjeuner au Château du Réduit autour de Joaquim Chissano, l’ancien Président du Mozambique, c’est au domicile du député Dowarkasing que le leader du Parti Mauricien Social Démocrate (PMSD) et celui du Mouvement Socialiste Militant (MSM)&nbsp se sont retrouvés pour… un dîner.

Rien de ce qui a pu être discuté, au cours de cette soirée, n’a transpiré en public. Cela est dû&nbsp à une consigne passée entre les convives. En effet, à en croire Rama Valayden, les discussions auront abouti,&nbsp ce soir là, à au moins un accord. «Nous sommes tombé d’accord pour ne pas parler de ce que nous avons parlé », affirme le secrétaire général du PMSD.

Même si Rama Valayden pense que pour la stabilité politique du pays, il faut une alliance bleu-blanc-rouge, la rencontre du mercredi 10 mars ne peut que prétendre à des&nbsp pourparlers entre bleus et blancs, puisque semble-t-il, aucun élément travailliste n’avait été mandaté pour être présent chez Sunil Dowarkasing, ce soir là.
&nbsp
Le secrétaire général du MSM, Nando Boodha, n’a pas démenti la tenue de ce dîner. Pour lui, c’était une séance de « Koz, kozé ». Il a toutefois pris le soin de préciser que son parti ne parle alliance avec personne.

Toutefois, la question de la peine capitale, a sans doute, été abordée lors du dîner. En effet, selon&nbsp des sources dignes de foi, le MSM envisage de changer sa position sur la peine de mort. Après avoir, pendant longtemps, maintenu une position de parti sur la question, le MSM souhaiterait désormais laisser ses membres voter selon leur conscience.&nbsp Ce qui éviterait une opposition de front à la proposition du Premier ministre de rétablir la peine capitale pour certains délits.

Quand on évoque les&nbsp attaques du Premier ministre, lors de ses récentes interventions publiques, ciblant « ceux qui étaient contre l’indépendance du pays », donc le PMSD, Rama Valayden répond que le PMSD donnera sa propre lecture de l’histoire en temps et lieu.

En attendant, les dirigeants Bleus ne ratent pas une occasion pour souligner sa contribution&nbsp aux réalisations de l’Alliance sociale. La phrase «C’est grâce à notre&nbsp travail que le gouvernement est devenu populaire », est devenue un leitmotiv pour les membres du PMSD.

En ce qui concerne les alliances électorales, les porte-parole des Bleus on décidé de faire dans le sous-entendu. «Nous ne sommes pas nés de la dernière pluie. Le PMSD a toujours servi le pays avec amour mais aussi avec naïveté quand il a été en alliance. Cela se vérifie dans toutes les alliances que le PMSD a contractées », affirme Rama Valayden.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires