WTA - Miami - 8e de finale : Victoria Azarenka, la survivante

Avec le soutien de

La N.1 mondiale Victoria Azarenka est passée tout près de sa première défaite depuis le début de saison mais elle a pu glaner sa 26e victoire consécutive en battant lundi la Slovaque Dominika Cibulkova (N.16) pour accéder au quart de finale du tournoi WTA de Miami.


La Bélarusse de 22 ans s’est imposée 1-6, 7-6 (9/7), 7-5 alors que la Slovaque a servi deux fois pour le match au deuxième set.

Elle affrontera la Française Marion Bartoli (N.7) pour une place en demi-finale d’un tournoi qu’elle a déjà remporté deux fois (2009, 2011).

"Je suis fier de la façon dont je me suis battue mais pas fier de mon jeu, a indiqué Azarenka. L’essentiel reste la victoire et le fait que j’ai su trouver les ressources pour remporter ce match. C’est ça le plus important."

A cinq reprises, quatre fois dans le deuxième set et une fois dans le troisième, Cibulkova s’est retrouvée à deux points du match mais Azarenka n’a jamais lâché. Le jeu risque-tout de la Slovaque n’a pas fait pencher la balance du bon côté dans les moments importants et a maintenu Azarenka en vie.

La Bélarusse a été agressée en début du match et n’a pu marquer son premier jeu qu’après que la Slovaque en eu marqué cinq de rang.

"Dominika trouvait toutes les lignes possibles et moi c’est comme si je jouais les yeux fermés, je mettais tout dehors", a dit Azarenka.

Perdue sur le court et médiocre au service (30% de premiers services au 1er set), elle a demandé à voir son coach -le Français Sam Sumyk- alors qu’elle était menée 1-6, 0-3 et désemparée. "Essaie autre chose", lui a-t-il demandé.
"Je me suis alors battue avec mon coeur plutôt qu’avec mon jeu", a-t-elle expliqué.

Son réveil a finalement eu lieu à 2-5. Fébrile au moment de clôturer le score, Cibulkova a très mal servi et a remis en selle Azarenka en accumulant les fautes directes et les mauvais choix. Dans le tie break, la Bélarusse a dû attendre sa cinquième balle de set pour arracher un sursis.

Le dernier set a été une succession break d’Azarenka et de débreak de Cibulkova, scénario qui s’est déroulé à trois reprises avant qu’Azarenka fasse de nouveau le break à 5-5 pour servir pour le match. Cibulkova s’est alors procurée une balle de débreak mais Azarenka l’a défendue d’un service gagnant.

Après la balle de match, Azarenka n’a pas souri, pas sauté de joie. Elle a serré le poing et eu un rictus de soulagement.


Suivez toute l’actualité sportive sur Lékip.mu.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires