Women in Politics lance le premier jet d’un agenda politique pour les femmes

Avec le soutien de

Mauritius Women’s Agenda fait partie du programme de Women in Politics (WIP), une section&nbsp de Women in Networking (WIN) militant pour la promotion de la femme en politique, à Maurice.

Ce document, à ce stade, n’est qu’une ébauche. Il a été élaboré, en anglais, à partir de la Charte sud-africaine des Droits de la Femme et adapté au contexte mauricien. Il est constitué de douze articles, traitant plusieurs domaines, avec pour angle la femme. Notamment, l’éducation et la formation des femmes ou encore la violence envers celles-ci.

Des représentants de WIP ont lancé ce projet en ce 16 décembre, à l’hôtel St Georges, à Port-Louis. Jane Valls, WIN National Coordinator, Paula Atchia, Championne de WIP, Bruneau Woomed du WIN &amp WIP Core Teams, ainsi qu’Ibrahim Sheik-Yousouf, Champion de Men Against Violence.

Le premier jet du Mauritius Women’s Agenda est une invitation au débat. Ses auteurs veulent que&nbsp document soit une base pour des discussions autant pour les femmes que pour les hommes sur la nature de la démocratie à Maurice. Aussi et surtout, sur la participation des femmes au gouvernement local et national. Le «timing» de ce lancement est opportun, avec la tenue des législatives en 2010. Les partis politiques pourraient en extraire quelques idées pour leurs programmes électoraux. Des versions en créole et en français seront bientôt produites.

«WIP ne recherche pas l’égalité entre les hommes et les femmes. Vu qu’il existe déjà des lois dans ce sens. Toutefois, si celles-ci étaient respectées, nous ne serions pas là aujourd’hui. Ce que nous recherchons, c’est la démocratisation de cette égalité dans toutes les instances du pouvoir», précise Paula Atchia.

«Nous ne sommes pas un parti politique. Nous ne cherchons pas à obtenir des tickets pour être élues au Parlement. Nous militons pour que les chances qui leur reviennent soient données aux femmes. Si nous ne faisons rien, les choses ne progresseront pas jusqu’aux élections de 2015», poursuit-elle.

Car, explique-t-elle, «le problème se situe au niveau des structures des partis politiques». Les partis politiques ne valorisent pas suffisamment les femmes. Pourtant, les femmes représentent plus de 50% de la population mauricienne’, rappelle Paula Atchia.

La «championne» de WIP lance donc un appel aux femmes. Elle leur demande de soutenir&nbsp les actions de WIP, et de prendre&nbsp conscience «de leurs devoirs et de leurs pouvoirs».


La pétition

Simultanément au lancement du premier jet du Mauritius Women’s Agenda, WIP met en circulation une pétition. Celle-ci sera envoyée par courriel électronique aux 3 000 membres de WIN. Elle sera également disponible sur le site web de WIN. Cette organisation vise à doubler le nombre de femmes au Parlement. Pour atteindre une présence de 30% au Parlement, les partis politiques devraient présenter au moins une femme sur trois candidats dans chaque circonscription.

WIP compte recueillir 50 000 signatures en faveur de ce critère d’ici la fin du mois de janvier. Cette pétition servira de «backing» pour négocier avec les partis politiques.

&nbsp

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires