WikiLeaks : Chavez offre du pétrole au PM pour un soutien au Conseil de sécurité

Avec le soutien de

Bien que le président vénézuélien lui ait offert du pétrole à prix soldé contre le soutien de Maurice à la candidature de son pays au Conseil de sécurité des Nations unies, Navin Ramgoolam ne s’est pas laissé tenter. Les Américains ont quand même eu peur qu’il ne cède et ont réclamé une rencontre avec lui pour tirer les choses au clair.

Il aura tout tenté pour que son pays obtienne un siège au Conseil de sécurité des Nations unies. Le président vénézuélien, Hugo Chavez, a proposé du pétrole à prix réduit au Premier ministre, Navin Ramgoolam, en 2006, dans l’espoir que Maurice lui accorde son soutien.

C’est ce que révèle un télégramme transmis par le chargé d’affaires de l’ambassade américaine à Maurice, Stephen Schwartz, à Washington le 4 octobre 2006. Mis en ligne par WikiLeaks ce 30 août, le message fait état des inquiétudes de l’ambassade américaine quant au risque que Port-Louis ne soutienne pas le Guatemala, comme convenu avec les Etats-Unis.

Même si le ministre des Affaires étrangères de l’époque, Madan Dulloo, a fait comprendre au chargé d’affaires que Maurice allait soutenir le Guatemala, le fait qu’il ait mentionné la proposition de Chavez à Ramgoolam a causé une grosse frayeur à l’ambassade. « Dulloo was rather confident that Ramgoolam wouldn’t change Mauritius'''' position but we plan to raise the issue with the Prime minister just in case », signale Stephen Schwartz.

Deux jours plus tard, Stephen Schwartz se rend effectivement au bureau de Navin Ramgoolam pour un tour d’horizon sur les relations bilatérales entre les USA et Maurice. Dans la note classée confidentielle et transmise le même jour, le chargé d’affaires évoque les sujets soulevés par le chef du gouvernement, tel que Cuba et le Venezuela.

Ce jour-là, alors que le chargé d’affaires veut obtenir un démenti sur les propos tenus contre la politique étrangère des Etats-Unis, Navin Ramgoolam lui rétorque qu’il a un nouvel ami : Hugo Chavez. Et de souligner qu’il lui a offert du pétrole en échange du vote de Maurice.

Navin Ramgoolam fume un cigare tout au long de cette rencontre et lui parle, entre autres sujets, de la rigidité communiste qui sévit à Cuba. Il faisait référence à son passage à la Havane dans le cadre du sommet des pays non-alignés en septembre 2005.

C’est d’ailleurs à Cuba qu’il a rencontré Hugo Chavez. A la question du chargé d’affaires de ce qu’il pense des propos de ce dernier à l’effet que George W. Bush est un démon, Ramgoolam lui répondra qu’il comprend sa réaction et que ce n’était pas la plateforme idéale pour faire des attaques personnelles.

Annonce est aussi faite à Navin Ramgoolam, en présence de Kailash Ruhee, que le nouvel ambassadeur, Cesar Cabrera, sera à Maurice le 20 octobre. Et ce sera à son tour de répondre qu’il a déjà choisi celui qui va être l’ambassadeur de Maurice aux Etats-Unis. Il répétera également qu’il n’a rien contre la politique étrangère des Etats-Unis mais dénonce certains « double standards » vis-à-vis de certains pays.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires