Volley-ball: Douce et Jundoosing aux commandes

Avec le soutien de

Le panel nommé par l’Association mauricienne de volley-ball s’est réuni lundi soir pour évaluer les candidats aux postes d’entraîneur et assistant entraîneur des sélections masculine et féminine en vue des prochains Jeux des îles qui auront lieu aux Seychelles l’année prochaine.

Présidé par Fayzal Bundhun, ce panel, composé de Burty Appadoo, ancien international, Denis Grandport du MACOSS, Samoo Pillay du ministère de la Jeunesse et des Sports, et de Nicolas Dupouy, joueur et observateur, a arrêté son choix sur Jean-Claude Douce et Nasrullah Lallmohamed pour coacher les filles et Sanjeev Jundoosing et Darmen Gundowry pour les garçons.

Ces nominations faites, les entraîneurs nationaux devront à présent rencontrer le comité directeur de l’AMVB pour établir un plan de travail et également un contrat en bonne et due forme. Jean-Claude Douce est le premier ravi par cette nomination.

« Tout d’abord, j’ai été surpris par le procédé lui-même. C’est la première fois qu’on s’accorde à dire qu’il faut être plus professionnel dans l’approche et ça s’est reflété dans la réalité. Je suis passé devant le panel durant plus d’une trentaine de minutes à répondre aux questions. C’est une bonne expérience. La sélection a été claire et donc ne laisse pas de place à de mauvaise interprétation. La fédération a eu raison de procéder ainsi », explique l’ancien coach des Vallijee Citizens.

Et d’ajouter : « A présent, il faut rencontrer la fédération pour décider de la façon dont il faudra procéder. Je ne crois pas qu’on est à court de temps. Il faut voir les choses dans le contexte mauricien.

On ne peut pas se permettre de longues préparations comme c’est le cas à l’étranger. On fera avec nos réalités. » Le technicien est très optimiste quant aux chances de Maurice pour les JIOI 2011. « Par apport à ce qu’on a vu durant la Coupe d’Afrique et la Coupe des clubs champions, il y a une génération aux Seychelles et à la Réunion qui se retire. Alors que nous on possède un bon groupe de jeunes volleyeuses. On peut bâtir là-dessus», observe-t-il.

A Madagascar, aucune équipe de Maurice n’était montée sur le podium. La déception était immense dans le camp mauricien d’autant plus qu’en 2003, Maurice avait été sacrée à Vacoas face à Madagascar chez les hommes.

&nbsp

G. H.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires