Volley-ball : Championnats de D1 Camp-Ithier à la relance

Avec le soutien de

Le petit accroc&nbspde samedi dernier n’est plus qu’un mauvais souvenir. Ce set perdu contre le Buswell VBC (3-1) lors de la 13e journée du championnat de D1 masculine a vite été mis au placard par le Camp-Ithier VBC mardi soir contre le
Quatre-Bornes VBC. « On s’est bien repris. C’est l’essentiel » , confie Darmen Gundowry. Son groupe n’a pas tergiversé cette fois, imposant avec puissance son jeu à un groupe quatrebornais qui a quasiment gagné sa saison en se maintenant dans le Top 4. « They performed to the expectations », ajoute le coach du club de l’Est. « C’était important de retrouver son jeu et la confiance.

En même temps, le set perdu contre Buswell est un mal pour un bien. Les joueurs savent désormais que si un adversaire s’applique, il est capable de nous mettre en difficulté. Nous ne sommes pas invincibles», avertit l’entraîneur.

Les temps ne sont pas forcément faciles pour le leader. Camp-Ithier court derrière deux lièvres actuellement avec une fin de championnat durant laquelle il faut maintenir sinon améliorer le niveau et la préparation pour la Coupe des clubs champions à Madagascar à partir du 21 novembre. « Ce n’est pas évident. Mais il faut prendre le risque pour être en forme à partir de début novembre. Le groupe était jusqu’à tout récemment impliqué dans une phase d’endurance musculaire.

Cela rend lourd à la détente. Mais les fruits seront cueillis bientôt », poursuit Gundowry. Avec ses nombreux jeunes,
Camp-Ithier doit faire le sacrifi ce de perdre ses éléments en période d’examens. « Je ne peux leur imposer les entraînements durant cette période. On fait avec », confie le coach. Ce dernier aura noté un certain regain de forme des adversaires durant cette manche retour. « Nous avons surfé sur la vague de la CCCOI pour démarrer la saison contrairement à la majorité des adversaires.

Dans cette phase retour, on remarque qu’il y a moins de marge dans les scores des sets », analyse le technicien.Trois étapes encore à franchir pour le Camp-Ithier VBC avant l’éventuel sacre, le Red Star le samedi 23 octobre, sept jours après l’ASJ Chebel et le final face au Star Knitwear VBC le 7 novembre. Au tableau féminin, l’Union 79 a vu ses rêves de Coupe des clubs champions partir en fumée mardi soir face aux Vallijee Citizens en perdant 3-1.

Le club de Curepipe, qui était frappé d’une interdiction de matches au début de la manche retour, avait déjà perdu dès son entrée en compétition face au CSSC. Avec une deuxième défaite face à un cador, l’U79 n’a plus son destin en main. « C’est vraiment dommage. Des facteurs extra-sportifs nous ont coûté notre place en CCCOI. Déjà, on nous a fait entrer en compétition face au CSSC directement alors qu’il y a la table berger à respecter. Avant le match, il y avait une confusion sur le numéro de maillot de Tiana Camoin. Cela a créé une tension.

Et la suite a été logique. Il sera extrêmement difficile de finir 2e », confie Mario Lepois.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires