Vol d’armes et de balles : Un présumé braqueur et un responsable de SOS Guard arrêtés

Avec le soutien de

Un homme poursuivi pour braquage a été arrêté pour le vol commis, hier lundi 8 novembre, au quartier-général de la firme de gardiennage aux petites heures du matin. Un responsable de cette compagnie est interpellé pour négligence et non respect de la Firearms Act.

SOS Guard semble avoir été peu regardante sur le niveau de sécurité à son quartier-général, au No 4 de la rue Rémy-Ollier, Port-Louis. Où dix revolvers, cinq pistolets automatiques et 325 cartouches ont été volés aux petites heures du lundi 8 novembre.

Les malfaiteurs semblent avoir été parfaitement au courant du niveau de sécurité au cœur même de l’entreprise. Ils ont tabassé le gardien de 76 ans, l’ont ligoté avant de le coincer avec une table. Ils ont alors forcé le coffre où les armes et les balles étaient entreposées.

Le premier constat de la Central Investigation Division de Port-Louis Sud est que SOS Guard a enfreint les conditions de son permis pour la garde d’armes à feu tel que c’est défini par le Firearms Act. Contrairement à ce que stipule cette loi, les armes et les balles ont été gardées dans un seul et même coffre. Lequel a plutôt l’apparence d’une "malle" très facile à forcer.

Au vu de cette "négligence", André Regis Barbe, le responsable de la gestion et du stockage des armes chez SOS Guard a été arrêté. La CID, avec l’aide de la Major Crimes Investigation Team (MCIT), a procédé à l’arrestation d’un dénommé Max Rudy Noël, dit Lapin, lundi matin alors qu’il venait de comparaître en cour pour un procès pour détention illégale d’armes.

Cet homme de 42 ans est fortement soupçonné d’en savoir beaucoup sur ce vol, étant déjà considéré comme le cerveau du hold-up de la succursale de la State Bank de la rue Labourdonnais, Port-Louis, commis le 30 mars 2009. Avec ses complices, dont les dénommés Steeve Babet et Danny, il avait braqué la banque, emportant la somme de Rs 2 millions. Le gang avait profité qu’il pleuvait des cordes pour commettre ce vol. Steeve Babet avait alors avoué que le plan avait été mis au point par Max Rudy Noël.

Le domicile de ce suspect, à Ste-Croix, a été perquisitionné par la police à deux reprises hier. Un comité de haut niveau s’est même réuni aux Casernes Centrales en début de soirée hier, lundi 8 novembre, en vue d’augmenter la vigilance aux abords des établissements bancaires. Une surveillance autour de certains groupes de "bouncers" est aussi à l’agenda.

Il semble que les voleurs d’armes ont voulu prendre la police de court. Les grandes mesures pour rehausser le niveau de sécurité en vue des fêtes de fin d’année n’ayant pas encore été prises.



Lire aussi :


Trois hommes encagoulés emportent quinze armes à feu et 300 balles chez SOS Guard Ltd

&nbsp


&nbsp

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires