Vitol et Helios en bonne voie de devenir actionnaires majoritaires de Shell en Afrique

Avec le soutien de

Evolution dans les négociations entre Shell, Vitol et Helios. Vitol et Helios sont en bonne voie de devenir les actionnaires majoritaires dans les activités en aval de Shell en Afrique.

Les pourparlers vont bon train entre Shell, Vitol et Helios Investment Partners. Aux dernières nouvelles, tout semble indiquer qu’elles aboutiront à une acquisition potentielle par Vitol et Helios de participations dans les activités aval de Shell dans 19 pays d’Afrique, y compris Maurice, pour un montant d’environ $1 milliard.

En vertu des conditions de l’accord proposé, la marque Shell et les produits Shell resteraient présents dans chaque pays, et Vitol et Helios deviendraient actionnaires majoritaires dans les entreprises, tandis que Shell conserverait une participation dans les deux nouvelles co-entreprises.

Vitol, l’un des principaux acteurs des marchés mondiaux de l’énergie connu comme la plus grande société indépendante de courtage pétrolier au monde, et Helios, une entreprise d’investissement majeure axée sur l’Afrique et l’une des rares sociétés de private equity panafricaines indépendantes, fondées et dirigées par des Africains, détiendront 80 % du capital et Shell 20 %.

Selon les termes de l’accord d’exclusivité, Shell n’entamera pas de négociations avec des parties autres que Vitol et Hélios pour le moment. En outre, en vertu de l’accord potentiel entre les trois sociétés, il est prévu que Shell conservera une participation et que la marque Shell sera maintenue dans toutes les activités de marketing, y compris pour celles portant sur les lubrifiants et le commerce de détail.

Les activités carburants, lubrifiants et de raffinage de Shell en Afrique du Sud, ses activités Lubrifiants en Égypte, ses activités GPL en Afrique du Sud et au Botswana, ses activités d’exploration et production, ses participations liées au gaz naturel liquéfié et la plupart des activités commerciales internationales en Afrique ne font pas parties du périmètre de la transaction proposée. Toutes les autres activités en aval dans les 19 pays, y compris les lubrifiants, sont concernées.

Les négociations portent sur les activités aval de Shell, (Réseau, carburants commerciaux, Lubrifiants, Gaz de Pétrole Liquéfié (GPL), Bitumes, Aviation et Marine) au Maroc, en Tunisie, en Égypte, (sauf pour les lubrifiants), en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, au Ghana, au Togo, au Sénégal, au Mali, en Guinée, au Cap Vert, au Botswana (sauf pour le GPL), en Namibie, au Kenya, en Ouganda, en Tanzanie, à Madagascar, à l’île Maurice et à La Réunion.

Bien que ces négociations soient passées au stade de l’exclusivité, soit une étape importante, elle ne garantit pas l’aboutissement à un accord de vente, explique-t-on de sources officielles.

« D’autres annonces seront faites quant à l’état d’avancement des discussions aux moments appropriés. En attendant, Shell va poursuivre ses activités en sécurité », avance-t-on.

Shell avait annoncé précédemment qu’elle examinait ses options quant aux activités en question, conformément à sa stratégie qui consiste à concentrer son empreinte dans le secteur aval dans un nombre plus restreint de marchés plus conséquents. Shell Mauritius a débuté ses activités dans l’île en 1905.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x