Visite à Londres : lutte anti-piraterie et Chagos à l’agenda de Navin Ramgoolam

Avec le soutien de

La signature d’un Memorandum of Understanding avec la Grande-Bretagne, dans le cadre de la lutte contre la piraterie figure à l’agenda du Premier ministre lors de sa présente mission à Londres. Navin Ramgoolam abordera également le dossier des Chagos avec son homologue britannique, David Cameron.

Alors que le leader de l’opposition exprimait des doutes sur la mission de Navin Ramgoolam, en Grande-Bretagne, le bureau du Premier ministre a émis un communiqué, ce dimanche 3 juin, concernant la rencontre de celui-ci avec son homologue britannique, David Cameron. Navin Ramgoolam s’est envolé pour Londres ce dimanche 3 juin. Les deux chefs de gouvernement aborderont, entre autres choses, la reconnaissance de la souveraineté de Maurice sur l’archipel des Chagos et la lutte contre piraterie dans l’océan Indien.

Le Premier ministre mauricien signera un Memorandum of Understanding avec la Grande-Bretagne sur les modalités et les conditions de transfert des personnes soupçonnées de piraterie et arrêtées par les forces armées britanniques, avant d’être traduites en justice à Maurice.

Selon le bureau du Premier ministre, cet accord vise à renforcer la lutte active que mène le gouvernement mauricien contre la piraterie. « Notre pays abritera un tribunal spécial pour juger les pirates somaliens », poursuit ce communiqué de presse. Qui indique également que Navin Ramgoolam participera aux festivités marquant le Jubilé de Diamant de la Reine Elizabeth II.

Rappelons que dans deux articles publiés dans les journaux britanniques, The Telegraph et The Guardian, ce tête-à-tête avait été qualifié de crucial pour la souveraineté de l’archipel des Chagos. Le journaliste Richard Norton-Taylor fait état des pressions qu’a subies le gouvernement britannique pour la restitution des Chagos à l’Etat mauricien.

« La réunion vient à un moment où la Grande-Bretagne, qui fait face à une série de procès, se retrouve sous une pression de plus en plus pressante pour la restitution de Diego Garcia et des 54 autres îles de l’archipel des Chagos à Maurice », peut-on lire sur le site internet du journal The Guardian.

Lors de la conférence de presse hebdomadaire du Mouvement militant mauricien (MMM), le leader de l’opposition, Paul Bérenger, a avancé que les articles publiés dans la presse britannique sont des « fuites organisées » pour dévier l’attention et masquer les réelles raisons de la visite de Navin Ramgoolam à Londres.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires