Vishnu Lutchmeenaraidoo réclame une compensation salariale intérimaire

Avec le soutien de

L’ancien ministre des Finances voit venir un soulèvement social sans précédent et recommande des mesures urgentes du gouvernement. Il estime que la présence de réserves d’énergies fossiles dans les eaux mauriciennes se précise.

Le Mouvement militant mauricien (MMM) poursuit sa campagne de mobilisation à travers l’île en prévision du meeting du 1er mai. Environ 300 personnes étaient présentes à un congrès, ce lundi 11 avril, à Rivière-des-Anguilles, dans la circonscription No 13 (Rivière-des-Anguilles/Souillac), où Vishnu Lutchmeenaraidoo fut candidat battu aux dernières législatives. Le leader des mauves, Paul Bérenger, y a également pris la parole.

Vishnu Lutchmeenaraidoo prévoit un taux d’inflation à deux chiffres, c’est-à-dire au dessus de la barre de 10%, pour l’année en cours. Ainsi, avec une hausse continue des prix, «les plus faibles vont continuer à s’appauvrir», selon lui.

«Si le gouvernement ne donne pas une compensation salariale intérimaire immédiate, il lui faudra rendre des comptes bientôt. Je sens venir un soulèvement social sans précédent. Le gouvernement doit prendre ses responsabilités. La paix sociale a un prix», affirme l’ex-Grand argentier.

Il demande que cette compensation soit étendue à tous les bénéficiaires de prestation sociale.

Alors que la présence indienne dans les eaux mauriciennes et dans les parages d’Agaléga inquiète plus d’un, Vishnu Lutchmeenaraidoo dit y avoir décelé une confirmation de la présence des réserves de pétrole et «surtout de gaz» dans les eaux mauriciennes.

«De plus en plus, l’idée de la présence de pétrole et de gaz dans notre Zone économique exclusive (ZEE) se confirme. Au prix où se situent aujourd’hui les produits pétroliers, l’exploitation de nos réserves est devenue rentable», ajoute Vishnu Lutchmeenaraidoo.

Comme pour répondre aux critiques de la majorité gouvernementale à l’effet que le MMM serait anti-asiatique, le président de la commission économique de ce parti annonce un contrat d’exploitation avec l’Inde dans l’expectative d’une prochaine entrée au gouvernement. Cela, explique-t-il, parce que ce pays a beaucoup investi dans les recherches.

De son côté, le leader du MMM a concentré ses tirs sur la fraude et la corruption en évoquant «le scandale du siècle» et «le méga scandale», en l’occurrence l’affaire MedPoint et le projet Neotown. Il a aussi associé, ce qu’il qualifie de «mauvaise gestion» de nos corps paraétatiques, à l’incompétence du Premier ministre. Navin Ramgoolam qui, dit-il, est «un faux démocrate et un faux rassembleur».

Paul Bérenger n’a pas manqué non plus à faire référence au rapport du Département d’Etat américain relativement aux atteintes aux droits de l’homme à Maurice et à la liberté de la presse. Il a aussi commenté la polémique qu’a déclenchée la remarque de Navin Ramgoolam à propos des Réunionnais et de «nation assistée».

Un peu plus tôt dans la soirée d’hier, le MMM avait réuni un nombre équivalent de sympathisants à Mahébourg.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires