Viol et meurtre de Marie-Ange Milazar : les trois accusés traduits en Cour d’assises

Avec le soutien de

Quatre ans après les faits, les présumés meurtriers de Marie-Ange Milazar comparaissent en cour d’assises ce mardi 4 juin. Chacun d’entre eux devra répondre d’une accusation de viol et de meurtre.

Quatre ans après les faits, Dietmar Kinsley François, Richardo Perrinne et Louis Jonathan Thomas devront répondre des charges retenues contre eux en cour d’assises ce matin, mardi 4 juin. Ils sont accusés d’avoir violé et sauvagement tué la prostituée Marie Ange Milazar, avant de la jeter dans une bouche d’égout en 2009. En cour d’assises, le juge devra au préalable décider si les trois accusés seront jugés lors d’un seul procès où séparément. Il devra également décider de la date à laquelle débuteront les audiences.

Selon l’acte d’accusation, les trois accusés ont sexuellement abusé de la prostituée Marie-Ange Milazar le 6 novembre 2009, dans un parking à Port-Louis. Cette dernière avait été violée à tour de rôle avant d’être étranglée.

Pour rappel Marie-Ange Milazar avait été retrouvée le 10 novembre 2009, dans une bouche d’égout sous le pont de la rue Labourdonnais à Port-Louis. Elle attendait un enfant de huit mois, mais faisait toujours le trottoir pour pouvoir payer une sortie à sa fille de quatre ans.

Les trois hommes ont avoué avoir fait subir des sévices à Marie-Ange Milazar avant de se débarrasser d’elle. Le rapport d’autopsie, pratiquée par le médecin légiste Maxwell Monvoisin, avait confirmé ces actes de violence.

D’ailleurs, l’un des suspects a récemment purgé une peine d’emprisonnement pour vol avec violence.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires