Viol d’une fille de 12 ans : les Réunionnais inculpés sous une accusation réduite

Avec le soutien de

Les deux cousins seront finalement poursuivis pour agression sexuelle. Le procès devra se tenir au plus tard la semaine prochaine. (Photo: La plage de Bel-Ombre)

Les deux jeunes Réunionnais arrêtés pour le viol allégué de leur compatriote de 12 ans il y a deux semaines, à Bel-Ombre, seront finalement poursuivis sous une accusation réduite. Ainsi en a décidé le bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP) après que son avis ait été sollicité par la police de Bel-Ombre.

Il s’avère que les éléments à charge sont assez maigres, et qu’une inculpation d’agression sexuelle sur un enfant - «causing child to be sexually abused» - en vertu de la Child Protection Act de 1994, est indiquée dans ce cas. Le procès devra se tenir au plus tard la semaine prochaine vu que les adolescents sont d’origine étrangère.

La loi prévoit une peine maximale de cinq ans et d’une amende ne dépassant pas Rs 50 000 roupies pour de tels délits.

L’affaire a été portée à la connaissance de la police par le grand-père de la fillette il y a quinze jours. Il est tombé sur celle-ci en compagnie des deux cousins âgés de 19 et de 17 ans dans une position compromettante à l’arrière d’un hôtel de Bel-Ombre, où il était descendu avec une vingtaine de membres de sa famille.&nbsp

Selon le vieil homme, le plus jeune était carrément allongé sur sa petite-fille alors que l’autre la maintenait par les mains. Cependant, l’examen médical conduit sur la fillette a indiqué qu’elle n’a pas été abusée sexuellement.

Interrogée à son tour, la fille n’a pu éclairer les enquêteurs sur son agression. Elle a expliqué ne se souvenir de rien, étant dans un état second au moment des faits, ayant consommé une boisson alcoolisée.

De leur coté, les deux adolescents originaires de St-Benoît et du Port, ont confié s’être engagés dans des jeux sexuels avec la fillette. Avouant ainsi l’avoir peloté. Ce qui a poussé le DPP à les inculper d’agression sexuelle.

En attendant que la cour de Bambous tranche dans cette affaire, ils sont maintenus en détention préventive. Le plus jeune est au centre correctionnel pour jeunes délinquants alors que le plus âgé a été placé une cellule du poste de police de Bel-Ombre. Ils ont retenu les services des avocats Chetan et Girish Baboolall pour leur défense.

&nbsp

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x