Villes : les recrutements s’accentuent à la veille des élections municipales

Avec le soutien de

A la veille des municipales, la Local Government Services Commission (LGSC) se décide à recruter pour des postes qui sont vacants depuis quatre ans dans certains cas. Le timing fait crier au «bribe electoral» du côté de l’opposition.

Alors que la publication des Writs of Elections pour les élections municipales est attendue dans les jours à venir, la LGSC a lancé une série de recrutements au sein des administrations régionales. Si l’opposition crie au scandale, la majorité rejette la faute sur le LGSC.

«C’est la LGSC qui n’a pas fait son travail comme il faut ! », clame pour sa part un conseiller rouge de Quatre-Bornes.

En fait, 55 éboueurs à Beau Bassin-Rose Hill, 89 General Workers et éboueurs à Quatre- Bornes et 53 pour la capitale viennent d’être recrutés. Certains ont reçu leur lettre d’embauche il y a à peine quelques jours. Et, au total, ce sont 197 nouveaux travailleurs qui prendront leurs fonctions à partir du lundi 5 novembre. Ce timing à la veille des municipales étonne d’autant plus qu’au sein des mairies, on affirme que les demandes de recrutement datent de quatre ans dans plusieurs cas.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires