Victimes de la vente à la barre: Ali Mansoor précise les conditions de compensation

Avec le soutien de

Suite aux réclamations des différentes associations des victimes de la vente à la barre, le secrétaire financier Ali Mansoor, également président du High Powered Committee gérant ce dossier, explique que l’argent public ne peut être dépensé hasardeusement.

C’est lors conférence d’explications, ce vendredi 17 avril, qu’il a donné des précisions sur les procédures établies. Il a aussi fait un relevé de la somme déboursée à ce jour du fonds de solidarité. Ce fonds, constitué de Rs 100 millions, a été mis en place par le gouvernement pour compenser les victimes de la vente à la barre.

«Il faut des règlements et des procédures clairs couplés d’un système de contrôle pour veiller à ce que l’argent public soit utilisé judicieusement et que l’aide de l’Etat revienne vraiment à ceux qui le méritent», explique le secrétaire financier. Ali Mansoor, qui se dit satisfait du travail abattu par les officiers responsables de ce dossier, affirme que tout a été fait dans le respect des règlements.

Sur les 140 demandes reçus par le comité technique, seules 37 ont passé le test des critères prédéterminés. Seize victimes ont déjà été compensées pour un montant total de Rs 6 millions alors que les autres sont à la recherche d’une maison ou d’un déboursement de l’Etat. Deux d’entre elles sont des octogénaires qui reçoivent une allocation de loyer de Rs 1 950 par mois pour leur permettre d’avoir un toit.

Le comité étudie actuellement une nouvelle liste de 245 demandes. Liste soumise par les associations des victimes. Les procédures devraient prendre encore une fois plusieurs mois.

Jean-Yves CHAVRIMOOTOO

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires