Vers une accélération du processus pour l’introduction du kreol dans le cursus scolaire

Avec le soutien de

Le ministre de l’éducation compte nommer des comités pour travailler sur la standardisation du kreol afin de faciliter son introduction à l’école comme sujet optionnel.

&nbsp« Il faut absolument accélérer les procédures afin d’introduire au plus vite, le Kreol mauricien à l’école». Ces propos du ministre de l’Education, Vasant Bunwaree laisse entendre qu’il y a une volonté du gouvernement pour introduire le Kreol dans le cursus scolaire.

Le ministre de l’Education a fait cette déclaration lors du forum national organisé par son ministère pour définir les modalités d’une standardisation de la langue. C’était le lundi 31 août&nbsp au Domaine Les Pailles.&nbsp

L’assistance, soit, quelque 150 délégués, comprenait, entre autres, des parlementaires, des linguistes, des enseignants, des prêtres, des représentants syndicaux ainsi que ceux du&nbsp Mauritius Institute of Education (MIE), de la Private Secondary School Association (PSSA) et du Mauritius Examination Syndicate (MES).

Vasant Bunwaree a souligné la nécessité de la standardisation de la langue créole. «&nbsp Avec les professionnels, on analysera aussi le découpage des mots dans les phrases ou encore les prononciations. Mais, je vous garantie qu’on portera une grande attention à la grammaire et à la syntaxe», a aussi déclaré le ministre.

Il a aussi été question de l’appellation de la langue. Même si aucune décision n’a été prise encore, le choix se portera sur le Kreol mauricien ou le mauricien tout court.

Il ressort aussi que la&nbsp «grafi l''''armoni» (une manière d’écrire), est une base jugée importante dans le cadre de l’introduction du Kreol, par nombreux acteurs, dont le ministre lui-même. Cependant, ils notent qu’il&nbsp faudra y apporter quelques retouches pour la finaliser.

En outre, le ministère de l’Education est&nbsp favorable à la création d’une Académie des langues de l’île Maurice : «Avec les professionnels, je compte venir le plus rapidement possible avec la création d’une Académie des langues, qui se penchera en premier&nbsp sur le Kreol mauricien. Je compte avant tout apporter cette idée au Conseil des ministres, pour avaliser au plus vite la décision », indique Vasant Bunwaree.

Le forum a conclu qu’il faudra créer des comités, incluant des experts étrangers. Le Mauritius Institute of Education (MIE) a déjà un comité qui travaille sur la formation des enseignants spécialisés en Kreol.

Il est à noter que des représentants des syndicats du primaire ont évoqué des difficultés pour l’enseignement du kréol. Les représentants du Bureau catholique d’éducation ont pour leur part déclaré qu’ils n’ont pas été confrontés à des problèmes dans les écoles où le kreol a été utilisé comme medium d’enseignement.

Une fois de plus, le ministre de l’Education a rappelé que le Kreol, après son introduction à l’école, restera une langue optionnelle et que ce sera donc aux parents de décider.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires