Vacoas-Floréal : Tumultueuse fin de réunion pour les candidats de L’alliance de L’Avenir

Avec le soutien de

Les trois candidats de L’alliance de L’avenir au No. 16 (Vacoas-Floréal), n’ont pas eu une soirée de tout repos le vendredi 23 avril. Plusieurs dizaines d’électeurs du quartier d’Engrais Martial ont exigé que Stéphanie Anquetil, Nando Bodha et Sheila Bapoo écoutent leurs exigences et prennent des engagements concrets. (Photo : Sheila Bapoo regagnant sa voiture après la réunion.)

La réunion se tient dans une maison en fin de construction. La ministre de la Sécurité sociale vient de terminer son intervention alors que les deux autres candidats ont déjà pris la parole. Tangavel Thoda, ancien maire travailliste de Vacoas-Phoenix et directeur de campagne de L’alliance de L’avenir dans la circonscription remercie l’auditoire. Il est à presque 22hrs30. Les trois candidats s’apprêtent à quitter les lieux après un petit rafraichissement.

Mais, c’est sans compter la détermination des habitants de ce quartier d’Eau Coulée qui veulent, absolument, interpeller les deux élus de la circonscription, Nando Bodha et Sheila Bapoo sur leur bilan respectifs.

«Quoi c’est déjà fini?», demande quelqu’un.

«Et les questions?, renchérit quelqu’un d’autre.

«Ça ne vaut pas la peine. Allons-nous en », lance un homme visiblement en colère.

Les autres ne semblent pas approuver cette suggestion. Les trois prétendants à la députation se hâtent de finir leur collation. Soudain le ton monte. Un homme d’une quarantaine d’années ne veut pas lâcher prise.

«Non. Cela fait plus de deux heures que nous les attendons. Dès qu’ils ont fini de faire leurs discours ils nous demandent de lev paké alé. Ils doivent nous écouter», lâche-t-il sur un ton agressif tout en se rapprochant des principaux concernés. Les gardes du corps et les membres de la VIPSU se positionnent pour parer à toute éventualité. Pendant plusieurs minutes le quadragénaire et un autre jeune de la région exigent que les candidats retournent s’assoir pour répondre aux questions de l’assistance. La tension est à son comble.

Les habitants bloquent la porte de sortie. Finalement, les trois candidats de L’alliance de L’Avenir n’auront d’autres choix que de se plier aux exigences de leurs mandants. Les esprits s’apaisent. Le jeune homme se substitue à Tangavel Thoda, qui présidait jusqu’ici la réunion. Désormais, c’est ce jeune de la région qui est le chef d’orchestre. Il réclame le silence et donne la parole à ceux qui veulent s’exprimer.

Le quadragénaire est le premier à prendre la parole. «Savez-vous ce que font nos jeunes après le travail, une fois rentrés à la maison. Savez c’est quoi leurs loisirs? », demande-t-il aux deux élus de la circonscription.

- «Boire, boire » répondent en cœur ceux présents.
- «C’est cela leur unique loisir», ajoute un autre.

Ils réclament des comptes et veulent, entre autres, savoir ce qu’il est advenu du complexe sportif promis par Nando Bodha. D’autant plus que le terrain a, déjà, été identifié. Bodha répond qu’il avait personnellement veillé à ce que l’Etat achète le lopin de terre en question au temps où il était ministre (Ndlr: entre 2000 et 2005). Il promet, alors, avec ses deux colistiers, que le projet sera concrétisé après les élections.

Nando Bodha propose la création d’un comité de quartier qui fera le suivi auprès des institutions et des ministères concernés.

«Pourquoi vous n’avez rien fait durant les cinq dernières années. Pourquoi n’aviez-vous pas proposé ce comité avant. C’est à la veille des élections qu’on mettra en place un comité. Rien n’a été fait à Engrais Martial. Nou encore pareille», lâche quelqu’un de l’assistance.

Stéphanie Anquetil, qui a essayé plusieurs fois de prendre la parole en levant timidement la main, amorce une nouvelle tentative. Elle est, une fois de plus, ignorée. Les habitants d’Engrais Martial exigent des engagements concrets de Nando Bodha et de Sheila Bapoo. Les deux élus sortants promettent que le projet sera réalisé durant le prochain mandat.

«Dites nous quand le projet sera finalisé. On veut quelque chose de concret. Quand ? Dans un an, deux ans…? Nous exigeons de savoir», insistent les protestataires.

Nando Bodha et Sheila Bapoo ne veulent pas s’aventurer dans des suppositions. Et cela malgré l’insistance de leurs interlocuteurs. Las, les électeurs d’Engrais Martial se contentent de cette nouvelle promesse électorale. La salle se vide. Mais tous ne semblent pas convaincus de l’issue de cette réunion très animée.

Les aspirants députés quitte la réunion sous le regard protecteur des membres de la VIPSU qui ont, entre temps, sollicité du renfort de la police régulière. L’expérience de Nando Bodha et de Sheila Bapoo aura permis au trio de L’alliance de L’Avenir de s’en sortir avec un minimum de dommages.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires