Université de Maurice : la création d’une école vétérinaire ne fait pas l’unanimité

Avec le soutien de

Le personnel enseignant de l’Université de Maurice ne veut pas d’une école vétérinaire proposée par le ministre de l’Enseignement supérieur.

Divergences entre le personnel académique de l’Université de Maurice (UoM) et le ministre de l’Enseignement Supérieur, Rajesh Jeetah. Les chargés de cours objectent à l’ouverture d’une école de vétérinaire.

Lors d’une réunion sur le campus de Réduit, plusieurs responsables de l’université ont fait comprendre au ministre Jeetah que la création d’une telle école ne cadre pas avec la vision de l’UoM. Ils, ont fait comprendre au ministre qu’il y a actuellement d’autres priorités qui méritent l’attention, parmi l’achat de matériel et le décaissement de fonds additionnels au profit de la faculté scientifique pour financer les recherches effectuées par les étudiants.

Toutefois au niveau du ministère de l’Enseignement Supérieur, on ne l’entend pas de cette oreille. Le ministre Jeetah semble avoir fait de cette école de vétérinaire une de ses priorités. Il serait d’ailleurs déjà en contact avec le JIS Group Educational Initiatives basé en Inde. D’ailleurs sur le site web de cette institution, on peut découvrir : «  An International Veterinary College is coming up at Mauritius ».

Le ministre aurait sommé le personnel académique de l’UoM d’activer les procédures pour permettre à la future école vétérinaire, d’assurer des cours sur le campus du Réduit avant la fin de cette année. Les chargés de cours ont cependant fait comprendre à Rajesh Jeetah « qu’on ne peut enfreindre les règlements de l’Université de Maurice ».

Le ton entre les académiciens et le ministre est monté d’un cran, lorsqu’un des professeurs aurait lancé au ministre « qu’il ne peut sacrifier la qualité au détriment de la quantité ».

A l’université de Maurice, on fait ressortir que le ministre souhaite la mise en œuvre de plusieurs projets. Outre cette école vétérinaire, Rajesh Jeetah a fait part de son intention d’ouvrir une école de médecine à Montagne-Blanche,  ainsi qu’un deuxième campus de l’Université de Technologie (UTM) dans les anciens locaux de  la Mauritius Broadcastig Corporation (MBC) à Forest-Side.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires