Une séance parlementaire a priori plus calme cette semaine

Avec le soutien de

Après plusieurs semaines de tension sur des dossiers brûlants tels que la MBC, la STC ou encore la BOM, l’hémicycle devrait renouer avec le calme ce mardi 7 juillet.

Sur la vingtaine de questions adressées au Premier ministre, trois ont trait au fonctionnement de la police. Pravind Jugnauth, entre autres, veut savoir si le Commissaire de police a émis le souhait de faire valoir son droit à la retraite.

Du côté de la majorité, la députée Nita Deerpalsing souhaite savoir si le gouvernement a l’intention d’introduire un service civil obligatoire dans le cadre de la construction de la nation. Le service civil est assimilable au service militaire sauf que la personne qui effectue ce genre de service le fait dans une administration ou une institution publique.

Les députés de l’Opposition ne sont pas en reste. Pas moins de 55 questions sont inscrites au nom des députés des partis minoritaires. Il sera notamment question de la démolition du Merchant Navy Club dans la buffer zone de l’Apravasi Ghat, décrété patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Jean Claude Barbier, veut savoir si des objections ont été reçues à ce sujet.

Ajay Gunness maintient tout de même la pression en ce qu’il s’agit State Trading Corporation. Il reviendra cette semaine encore sur le voyage qu’a entrepris le directeur général de la STC en compagnie de deux représentants de la Prathiba Shipping Company. Le député mauve s’intéresse également aux raisons pour lesquelles la Sugar Industry Pension Fund (SIPF) refuse de payer une compensation à ses bénéficiaires pour l’année en cours. Le fond de pension a aussi prévu qu’il n’y aura pas de boni de fin d’année en décembre.

Le whip de l’opposition, Rajesh Bhagwan interrogera, lui, le ministre des Finances, Rama Sithanen, sur les différents voyages officiels du gouverneur de la Banque de Maurice ainsi que ceux de ces deux adjoints. Il sera question du nombre, de la fréquence et du coût de ces déplacements de février 2007 à ce jour.

Le seul moment où les débats pourraient être animés sera à l’heure du Private Notice Question du leader de l’Opposition. Paul Bérenger a laissé entendre que sa PNQ porterait probablement sur la situation des pécheurs qu’il juge précaire.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires