Une porte a été ouverte entre la Réunion et l''Australie

Avec le soutien de

Un partenariat entre l’Etat l''''Australie et la Réunion vient d''être enclenché dans les domaines économique, éducatif et culturel. Une porte est ouverte, écrit notre confrère du Journal de l''Ile de La Réunion. (Photo : Clicanoo.re)

Une délégation réunionnaise a participé à deux manifestations festives à Adélaïde, capitale de l’Australie du Sud, la semaine dernière. Il s''agissait d''une délégation multisecteur dirigée par le président du Conseil régional, Didier Robert.A l''issue de cette visite, une déclaration d’intention a été signée entre le Premier ministre sud-australien, Mike Rann, et Didier Robert, sur un engagement partenarial entre les deux territoires. Aiunsi, un bureau permanent de la Réunion&nbsp doit bientôt ouvrir à Adélaïde. Cette future “Maison de la Réunion” sera supervisée par Rémi de Cambiaire, expert-comptable installé à Sydney, et qui sera bientôt chargé officiellement de veille économique sur place pour la Réunion.

Pour ce qui concerne le secteur économique, une première réunion de travail&nbsp a montré l’intérêt des Australiens pour le savoir-faire de la Réunion en matière d’énergies renouvelables, et notamment de photovoltaïque, encore peu développé en Australie malgré le climat favorable. Dans le domaine de l’éducation, une mission technique a permis de dégager des pistes de coopération possibles, afin d’offrir de nouvelles destinations aux étudiants réunionnais, à Sydney et Adélaïde. Par exemple, un partenariat avec le lycée Condorcet de Sydney pourrait permettre à des élèves réunionnais d’effectuer, avec le soutien financier de la Région, leurs classes de première et terminale en section internationale, inexistante à la Réunion. Dans le domaine culturel, des résidences d’artistes doivent voir le jour prochainement sur les deux territoires. Grâce à des rencontres avec des programmateurs australiens, plusieurs artistes réunionnais devraient participer, dès 2011, à des festivals en Australie du Sud.
&nbsp
Par ailleurs, l''Institut réunionnais du tourisme mènera, dans les prochains mois, des actions de promotion de la destination Réunion, en partenariat avec un tour-opérateur australien. “Il faut faire savoir que la Réunion existe, estime Didier Robert, qu’il y a une ligne directe depuis l’Australie pour la rallier, et que son site est classé au patrimoine mondial par l’Unesco. C’est la première étape que nous devons franchir en matière de tourisme".&nbsp “J’ai la conviction à l’issue de cette semaine que la Réunion est nettement mieux connue aujourd’hui ici qu’elle ne l’était auparavant'', a-t-il ajouté. Pour Didier Robert, une chose est sûre, l’Australie constitue un débouché réaliste pour les Réunionnais. “Un certain nombre de Réunionnais peuvent prendre leur place ici", assure le président de Région.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x