Une journée avec le poète Vinod Rughoonundun

Avec le soutien de
C?était peut-être une journée qui n?était pas de tout repos. Mais elle a été marquée d?une pierre blanche pour le poète et écrivain Vinod Rughoonundun. Ce samedi 5 février, celui que Jean-Louis Joubert présentait comme ?une des puissantes voix poétiques de la nouvelle génération littéraire mauricienne?, s?est livré sans réserve à son public. Après avoir participé activement à la première édition du Prix littéraire des Mers du Sud au One & Only Le Saint Géran, la semaine dernière, l?écrivain s?est appliqué, avant de rentrer à Paris où il vit avec sa famille, à rencontrer ses lecteurs et à lancer officiellement son dernier ouvrage Daïnes et autres chroniques de la mort. Répondant d?abord à l?invitation de Vicram Ramharai, senior lecturer à l?Institut pédagogique de Maurice, il a accepté de rencontrer dans la matinée, les étudiants de l?institut, dans le cadre d?une séance interactive pour le module ?didactique du texte littéraire?. Devant un amphi bondé, il a dévoilé ses techniques d?écriture, a raconté ses expériences, a dévoilé le sens de ses écrits et bien sûr a répondu à toutes les questions que lui ont adressées les étudiants. De son côté, jugeant l?expérience très positive et riche, Vicram Ramharai pense la renouveler en invitant d?autres auteurs mauriciens à des rencontres similaires, toujours dans une même optique. A la Librairie le Cygne, c?était avec un autre type de lecteurs que Rughoonundun avait rendez-vous. C?est là qu?a eu lieu le lancement de son recueil de nouvelles, Daïnes et autres chroniques de la mort, lors de cette après-midi littéraire organisée par la librairie elle-même, en partenariat avec l?association internationale Matoï (voir plus loin) et la maison Parker. C?était par ailleurs la première d?une série de rencontres que Ming Chen, directeur général de la Librairie Le Cygne Ltée, souhaite organiser dans ses nouveaux locaux de l?espace commercial Magic Lantern à Rose-Hill. Cette rencontre a pour objectif d??uvrer en faveur de la promotion de la lecture tout en ramenant les auteurs au plus près de leur public afin qu?ils se fassent mieux connaître auprès de lui. Cette rencontre littéraire avec Rughoonundun a été animée par l?indianiste Catherine Servan-Schreiber. Cette conversation, fort riche entre l?auteur et l?animatrice, était suivie de la lecture par Robert Furlong d?un extrait de ?Daïnes?, nouvelle éponyme du recueil. Partage culturel Cette journée littéraire avec le poète et écrivain Vinod Rughoonundun est synonyme d?un partage culturellement riche pour ceux qui l?ont suivi. Le public universitaire, grâce aux réponses et précisions qu?il a obtenues de l?invité du jour, a pu se faire une idée précise sur la nature du travail qu?est la production littéraire. D?autre part, les questions pertinentes qu?adressait Catherine Servan-Schreiber à l?auteur, ont permis au public présent de non seulement mieux connaître l?auteur mais d?être maintenant en mesure d?interpréter ses écrits à la lumière des sens nouveaux qui s?en sont dégagés. Daïnes et autres chroniques de la mort de Vinod Rughoonundhun est disponible en librairie.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires