Une fillette de huit ans se noie au Waterpark

Avec le soutien de

La famille Joomun de Palma est ravagée. La petite Britney Joomun, âgée de huit ans, a péri noyée, dimanche 29 septembre, au Waterpark, à Belle-Mare, lors d’une sortie scolaire. La fillette, selon des proches, aurait eu une crise  d’épilepsie avant de tomber face contre l’eau dans une piscine pour enfants.

Cela fait deux ans qu’elle n’avait pas eu de crise, relève Gilbert Sivance, le  beau-père de la victime. «Mo trouv sa drol kouma li finn gayn sa asterla», lance-t-il abattu.

Britney Joomun, qui était fille unique, vivait avec sa mère et son beau-père à Palma. Les funérailles auront lieu cet après-midi à 15 heures et elle sera inhumée au cimetière de Saint Martin.

C’est lors d’une sortie scolaire que le drame s’est produit. Celle-ci a été organisée par le Centre d’éducation et de développement pour les enfants mauriciens, où était admise Britney Joomun. La mère de la défunte, qui se dit ravagée par ce tragique événement, raconte qu’elle a hésité, hier, entre emmener sa fille au Waterpark ou à une réunion de famille. Toutefois, lâche-t-elle en sanglots, elle a opté pour la première option, afin que sa fille «s’amuse un peu».

Vers la mi-journée, Gilbert Sivance raconte qu’il se trouvait en compagnie de la petite fille et de son épouse au bord de la piscine pour enfants. «Je les ai quittées un instant et à peine avais-je le dos tourné que j’ai entendu un cri. C’était celui de sa mère», lance-t-il avec tristesse.

Revenant immédiatement sur les lieux, il n’a pu que constater que des volontaires tentaient de réanimer la fillette. Complètement perdu, il a demandé à son épouse ce qui s’était passé. Celle-ci lui a répondu qu’elles étaient toutes deux au bord de la piscine. Elle se serait retournée pendant une fraction de seconde pour parler à quelqu’un. C’est alors que Britney Joomun aurait eu une crise d’épilepsie avant de tomber face contre l’eau dans la piscine.

Mais, quand la mère s’est retournée, sa petite fille était déjà inconsciente dans l’eau. Il aurait fallu, selon la mère de la victime, moins d’une minute et 20 centimètres d’eau pour qu’elle se noie. «Mo finn zis vire pou koz ek enn dimoun», lâche-t-elle en sanglots.

Le beau-père de la défunte affirme, lui, que les volontaires qui ont tenté de secourir sa petite fille sont arrivés avant les secouristes du parc. Il déplore surtout le fait que l’ambulance ait mis plus de 15 minutes pour arriver sur les lieux du drame. «Antretan, mo zanfan finn fini mor», lâche-t-il avec amertume.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires