Un récidiviste notoire admet avoir agressé un garçonnet de huit ans

Avec le soutien de

Un récidiviste notoire, arrêté par la Criminal Investigation Division (CID), le mercredi 17 mars, a avoué avoir agressé sexuellement un garçon de huit ans, le 15 mars dans une maison abandonnée, à Rose-Hill.

Cette affaire est très sensible et embarrasse les services de police. L’agresseur comparaîtra en cour de Rose-Hill, ce jeudi 18 mars. Ce dernier est très connu des services de police. Il a été arrêté et écroué en 1988 pour meurtre. Il a plus d’une vingtaine de braquages et d’agressions à sont actif. Il a également été arrêté pour deux viols.&nbsp&nbsp&nbsp&nbsp

La mère du garçonnet s’était présentée au poste de police de Rose-Hill pour signaler la disparition de son fils, le lundi 15 mars. Elle avait déclaré aux policiers qu’elle l‘avait envoyé acheter du pain aux alentours de 6h30 et qu’il avait disparu depuis. Il est alors 8h30.

Les policiers ne font rien. Ils disent à la mère que son fils rentrera bientôt et de l’attendre chez elle. Elle décide, alors, de mener ces propres recherches. Et, ce n’est que dans l’après-midi qu’elle retrouve son fils déambulant dans une ruelle tout près de sa maison. Le garçonnet raconte sa mésaventure à sa mère, qui le conduit au poste de police.

Les policiers réalisent alors la gravité de l’affaire. L’enfant est conduit à l’hôpital où le médecin légiste confirme qu’il y a bien eu agression sexuelle. Mais, ce n’est que le mercredi 17 mars que les policiers rapportent les faits à leur hiérarchie. Entre temps, l’affaire a fait polémique sur les ondes des radios privées.

Les informations sont par la suite relayées au bureau du commissaire de police qui ordonne qu’une enquête soit ouverte. Les policiers du poste de police de Rose-Hill, conscients de la gravité de la situation font tout leur possible pour retrouver l’agresseur du garçonnet.

Suite à des informations précises, la CID de Rose-Hill interpelle l’agresseur présumé. C’est un habitant de Flacq. Il a un casier judiciaire chargé. Il avait été libéré en 2009 après avoir purgé une peine de 3 ans pour avoir agressé sexuellement une handicapée. L’homme est vite passé aux aveux.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires