Un dissident chinois et une Afghane parmi les favoris du prix Nobel de la paix

Avec le soutien de

Un dissident chinois emprisonné et une militante féministe afghane figurent parmi les favoris du prix Nobel de la paix 2010 qui sera décerné vendredi&nbsp (8 octobre), à Oslo, en Suède.

Après les critiques qui ont suivi l''''attribution de ce prix l''an dernier au président américain Barack Obama, même pas neuf mois après son arrivée à la Maison blanche, le comité Nobel devrait être tenté cette année par un candidat plus "traditionnel" depuis longtemps engagé dans la défense de la paix ou des droits de l''homme.

Un nom très cité parmi les favoris,&nbsp celui du dissident chinois Liu Xiaobo, un professeur de littérature qui purge une peine de onze années de prison pour « activités subversives ». Liu avait&nbsp signé en 2008 un document réclamant l''ouverture d''un dialogue sur le pluralisme politique en Chine. Soutenu par l''ancien président tchèque Vaclav Havel, il est aussi le favori des bookmakers.

Cependant,&nbsp le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Fu Ying, avait&nbsp mis en garde le directeur de l''Institut norvégien qui attribue le prix Nobel de la paix, Geir Lundestad, en septembre dernier, contre une telle éventualité. L’attribution de ce Prix Nobel au dissident chinois pourrait entraîner&nbsp une détérioration des relations entre Pékin et Oslo, avait-il dit.&nbsp

Un deuxième nom est cité parmi les super favoris. Il s’agit&nbsp de&nbsp l''Afghane Sima Samar, médecin et féministe. Agée de 57 ans, celle-ci dirige dans son pays un comité de défense des droits fondamentaux et les Nations unies l''ont nommée en 2005 rapporteur spécial sur la situation des droits de l''homme au Soudan, où elle a effectué plusieurs missions.

Lui attribuer un prix aussi prestigieux permettrait d''attirer l''attention sur la situation des femmes en Afghanistan et, plus généralement, dans le monde musulman. Cela renforcerait également l''influence politique de Sima Samar dans son pays.

Le prix Nobel de la paix récompense "la personnalité ayant le plus ou le mieux contribué au rapprochement des peuples, à la suppression ou à la réduction des armées permanentes, à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix", selon les termes utilisés dans son testament par Alfred Nobel. Au fil des années, le champ d''attribution s''est élargi aux droits de l''homme et, depuis dix ans, à l''environnement.


(Source : Reuters)

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires