Un an après, l''Inde commémore les attentats de Bombay

Avec le soutien de

Les policiers de Bombay ont défilé jeudi dans les rues de la ville dans une démonstration de force, alors que la capitale économique de l''''Inde commémorait le premier anniversaire des attentats ayant fait 166 morts en 2008.

Dans la foule qui regardait le défilé, on pouvait voir des drapeaux indiens et des pancartes appelant à la fin des violences.

Les forces d''intervention de la police, arborant de nouvelles armes et des véhicules blindés, ont retracé le parcours suivi par les activistes arrivés un an auparavant à Bombay avant d''y prendre d''assaut plusieurs grands hôtels, la gare et le centre culturel juif.

L''assaut avait été mené par des activistes venus du Pakistan, et l''événement avait fortement aggravé les tensions entre New Delhi et Islamabad.

Plusieurs habitants s''étaient réunis devant le centre culturel juif pour y allumer des bougies.

"Nous voulions simplement montrer notre soutien, pour dire que nous ne sommes pas indifférents", a déclaré Subir Kumar Singh, après avoir écrit un mot sur une banderole tendue devant le café Leopold, très fréquenté par les touristes et dont les murs montrent encore des impacts de balles. Neuf des activistes ont été tués par la police durant l''attaque. Le seul survivant, Mohammad Ajmal Kasab, est actuellement jugé et risque la peine de mort.

En passant devant l''hôtel Taj Mahal, où les assaillants ont affronté la police trois jours durant en liaison téléphonique avec des alliés au Pakistan, plusieurs habitants de Bombay appelaient à pendre Kasab.

Depuis ces événements, l''Inde a rompu ses pourparlers de paix avec son voisin du Nord-Ouest.

New Delhi tente d''accroître la pression sur Islamabad pour pousser les autorités pakistanaises à agir plus fermement contre les groupes islamistes tels que le Lashkar-e-Taiba, accusé d''avoir mis au point les attentats.

Apparemment dans le but d''apaiser les tensions, un tribunal pakistanais a inculpé mercredi sept ressortissants nationaux soupçonnés d''être liés aux attentats.

(Source : Reuters)&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires